LE DIRECT

Napoléon et son Empire : tout savoir sur tous...

59 min
À retrouver dans l'émission

Fouché
Fouché

Je vous parle en direct et en public depuis les Rendez-vous de l’Histoire de Blois, qui sont consacrés, cette année, pour leur 18e édition, au thème des Empires.

La loi sur le renseignement, qui a été adoptée par le Parlement le 24 juin dernier, vient d’être validée presque intégralement par le Conseil constitutionnel. Elle accorde notamment aux services de l’Etat qui sont responsables de la sécurité nationale le droit d’installer des « boîtes noires », comme on dit, chez les fournisseurs d’accès à Internet et d’avoir à l’œil –ou plutôt à l’oreille- l’entièreté du trafic, afin de détecter des menaces terroristes à partir d’une surveillance automatique. Ce texte a été l’objet de vives critiques venues de nombreux acteurs du secteur qui s’inquiétent du risque d’atteinte aux libertés individuelles et au principe de protection de la vie privée. Le président de la République et le Premier ministre se sont félicités, de leur côté, de cet aboutissement, tandis que le barreau de Paris faisait part, je cite, de la « tristesse » des avocats.

Il s’agit ici d’un nouvel avatar d’un conflit récurrent. L’équilibre est toujours très difficile à trouver, en démocratie, entre le souci légitime de protéger la société contre des menaces graves qui se dirigent vers elle – telle aujourd’hui le péril terroriste ou, à la fin du XIXe siècle, la vague des attentats anarchistes- et d’autre part la préoccupation de ne pas laisser entamer le droit de chacun à n’être pas espionné sans des motifs sérieux et individualisés.

Je dis : « en démocratie ». Les régimes autoritaires n’ont évidemment pas les mêmes pudeurs. Mais leurs façons de faire n’en sont pas moins éclairantes, par ressemblance ou par différence avec notre République. Et c’est ainsi que ce matin nous allons nous intéresser à l’époque du Consulat et du Premier Empire.

Emmanuel de Waresquiel a publié une imposante biographie de Fouché, puissant ministre de la Police dans ces années-là. Bonne occasion de considérer avec lui, en rebond entre le passé et notre présent, les défis auxquels cette grande question fait s’affronter la conscience civique. Jean-Noël Jeanneney

Programmation sonore :

- Chanson « Rien à cacher » de La Parisienne libérée , en duo avec Jérémie Zimmermann, février 2014.

- Extrait du film « Le Souper » d’Édouard Molinaro , sorti en 1992 et adapté de la pièce du même nom de Jean-Claude Brisville, créée en 1989, avec Claude Rich dans le rôle de Talleyrand et Claude Brasseur dans le rôle de Fouché.

- Lettre de Napoléon adressée à Savary, datée de 1810 , lue ici par Jean Topart le 11 août 1969 dans l’émission « Napoléon notre contemporain » de Claude Mettra, sur France Inter.

- Reportage sur l’espionnage par les services de renseignement d’un journaliste du quotidien Le Monde , diffusé dans le journal télévisé de 20 heures sur France 2, le 1er septembre 2011.

Bibliographie :

- Emmanuel de Waresquiel, Fouché : Les silences de la pieuvre , Tallandier, 2014.

- Emmanuel de Waresquiel, L'histoire à rebrousse-poil. Les élites, la Restauration, la Révolution , Fayard, 2005.

- Emmanuel de Waresquiel, C'est la révolution qui continue ! La Restauration 1814-1830 , Tallandier, 2015.

- Marguerite de Parenteau, Pierre-Marie Desmarest – Chef de la police secrète de Napoléon , Guénégaud, 2009.

- Aurélien Lignereux, Gendarmes et policiers dans la France de Napoléon. Le duel Moncey-Fouché , préface de Jean Tulard, La Documentation française, 2003.

- Jacques-Olivier Boudon (dir.), Police et gendarmerie dans l'Empire napoléonien , Éditions SPM, 2013.

Intervenants
  • historien, essayiste, biographe, professeur à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, auteur de « Juger la reine », ed. Tallandier et de « Fouché : les silences de la pieuvre », ed. Tallandier.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......