LE DIRECT

Québec : de la Révolution tranquille au Printemps érable

1h
À retrouver dans l'émission

Le 22 juin 1960, le Parti libéral du Québec prenait le pouvoir après un règne de 16 ans de l’Union nationale (1944-1960)
Le 22 juin 1960, le Parti libéral du Québec prenait le pouvoir après un règne de 16 ans de l’Union nationale (1944-1960)

La France doit beaucoup au Québec, dans le domaine du langage en particulier, et en sens inverse il lui est arrivé notamment au temps du général de Gaulle, que ce même Québec trouve chez nous quelque appui utile dans les époques où la Belle province, comme on dit chez elle, a cherché à secouer des structures vieillies et à affirmer, jusqu’à la tentation de l’indépendance, l’originalité de ses talents. Cela n’empêche pas bien des incompréhensions entre les deux peuples, incompréhensions que chacun doit s‘efforcer, quand l’occasion lui en est donnée, de contribuer à dissiper.

Et voici que cette année on y est spécialement incité ici par les violentes agitations estudiantines qui ont surgi là-bas et qu’on a très vite baptisé le « Printemps érable », en double référence d’une part aux événements de Tunisie, d’Egypte et autres lieux et d’autre part à un arbre qui donne un sirop cher à toutes les bouches canadiennes, et dont la feuille figure sur le drapeau canadien depuis 1965.

1965 : on est au mitan de ces années soixante qui ont été, au Québec, celles d’une Révolution tranquille dont on fête, ces temps-ci, le cinquantenaire et qui a puissamment modifié, en ce laps de temps très court, les équilibres de la société, le poids de l’Eglise, le statut de la femme, le rôle de l’Etat dans l’économie, la défense et l’illustration de la culture et en somme l’image que le Québec pouvait se faire de lui-même, en face du reste du Canada et en face du monde entier. Afin de considérer les échos de ce temps-là dans les turbulences actuelles, j’ai convié Yolande Cohen, professeur à l’Université du Québec à Montréal , que j’ai plaisir à avoir devant moi. Jean-Noël Jeanneney

Programmation sonore :

- Chanson « Je me souviens » de Claude GAUTHIER , 1962.

- Interview de Bernard LANDRY, cofondateur de l’UGEQ (Union Générale des Étudiants du Québec), France Inter, le 1er août 1967.

- Jeanne REYNOLDS, co-porte-parole du mouvement étudiant la CLASSE , le 14 avril 2012.

- Chanson « Les colons canadiens » de LA BOLDUC , 1936.

- Extrait du Manifeste politique du Front de Libération du Québec (FLQ) , lu au micro de Radio-Canada, le 8 octobre 1970.

- Lecture du Manifeste « Refus global » de Paul-Emile BORDUAS , publié en 1948 à Montréal.

- Extrait du discours de Charles DE GAULLE à Montréal , le 24 juillet 1967.

- Chanson « Le début des temps nouveaux » de Renée CLAUDE , 1970 (dans notre générique de fin).

Bibliographie :

- Paul-André LINTEAU, René DUROCHER, Jean-Claude ROBERT, François RICARD, Histoire du Québec contemporain (2 tomes),Boréal, 1989.

- Yolande COHEN, Femmes philanthropes. Catholiques, protestants et juives dans les organisations caritatives au Québec , Champ libre, Les Presses de l’Université de Montréal, 2010.

- Yolande COHEN, Femmes de paroles. L’Histoire des cercles de fermières du Québec , 1915-1990 , Editions Le Jour, 1991.

- Yolande COHEN, Profession infirmière , Presses de l’Université de Montréal, 2000.

- Eric BÉDARD, L’Histoire du Québec pour les nuls , Editions First, 2012.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......