LE DIRECT

Singapour : les clés du miracle

59 min
À retrouver dans l'émission

Lee Kuan Yew
Lee Kuan Yew

La presse internationale a largement rendu compte, tout récemment, de deux événements qui ont attiré l’attention sur la cité-Etat de Singapour. D’une part, le cinquantième anniversaire de son indépendance, survenue en août 1965, par séparation de la Malaysia qui la jouxte au nord, peu après le départ des colonisateurs britanniques. Et d’autre part, au mois de mars dernier, la mort, à 91 ans, de Lee Kuan Yew, le « père de la nation », comme on dit là-bas, qui l’a gouvernée durant des décennies et que Barack Obama a salué, je cite, comme un « vrai géant de l’Histoire ». L’une et l’autre occurrence ont offert à Singapour l’occasion de célébrer un essor sans pareil en Asie et probablement dans le monde. Et de narrer la belle histoire que l’on est accoutumé de dessiner, généralement avec admiration, comme le passage quasi miraculeux, en un demi-siècle, du « marécage de Singapour » à la « Suisse de l’Asie », jusqu’à en faire un modèle de développement propre à inspirer les peuples en souffrance tout autour de la planète. Et cependant il est des observateurs, sur place ou ailleurs, pour dénoncer ce qu’ils appellent le « mythe du marécage » et pour esquisser une réflexion plus critique. En soulignant le prix payé du côté des libertés publiques et surtout en rappelant que, dès avant la Seconde Guerre mondiale, Singapour connaissait déjà des morceaux de prospérité qui n’en faisait pas une vasière. Sans parler du brio de la gestion du gouverneur britannique célèbre, Raffles, au début du XIXe siècle. Faut-il donc, sous cette lumière de la longue durée, et à court terme des élections législatives qui se sont tenues hier, vendredi, faut-il relativiser l’éclat d’un épanouissement et limiter la portée de ce fameux « modèle » ? C’est ce que nous allons considérer avec le précieux concours de François-Charles Mougel , professeur émérite à l’Institut d’études politiques de Bordeaux et grand spécialiste de l’histoire britannique. Jean-Noël Jeanneney

Programmation sonore :

- « Our Singapore », chanson patriotique de Dick Lee , compositeur et chanteur singapourien, 2015.

- Lecture d’un extrait de Midi Raffle’s Place de Marc Chadoune (1935), diffusé dans l’émission « Sur les traces de Singapour » de Jacques Fayet, sur France Inter, le 22 mars 1972.

- « Les Actualités mondiales » du 20 février 1942 , suivi des « Actualités mondiales françaises » du 5 octobre 1945 .

- Papier de Jacques Sallebert, correspondant à Londres , dans « Paris vous parle », le 17 mai 1956.

- Extrait de l’émission « Panorama » consacrée à Singapour , par le journaliste Henri Di Donna, diffusée le 25 février 1966.

Bibliographie :

- François-Charles Mougel, Une histoire du Royaume-Uni , Perrin, 2014.

- François-Charles Mougel, Histoire des relations internationales de la fin du XVIIIe à l’aube du IIIe millénaire , Ellipses, 2013.

- François-Charles Mougel, « Singapour, 2015. 50 ans d’indépendance » ,in : L’Histoire , juin 2015.

- Jean-Louis Margolin, Singapour, 1959-1987. Genèse d’un nouveau pays industriel , L’Harmattan, 1989.

- Jean-Louis Margolin, Claude Markovitz, Les Indes et l’Europe. Histoire connectées XVe-XXe siècle , Gallimard, 2015.

- Rodolphe de Koninck, Singapour : la cité-Etat ambitieuse , Belin, 2006.

- Jim Baker, Crossroads: A Popular History of Malaysia and Singapore , Marshall Cavendish Corp, rééd. 2015.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......