LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Femme surmenée, années 1950.

Surmenage, stress et burn-out...

59 min
À retrouver dans l'émission

En compagnie de Georges Vigarello, nous évoquons ce matin la fatigue physique et mentale telle qu'elle a pu être, de siècle en siècle, éprouvée, ressentie et -pourquoi pas ?- combattue et maîtrisée.

Femme surmenée, années 1950.
Femme surmenée, années 1950. Crédits : Getty

Il paraît que c'est le mal du siècle : surmenage, stress et "burn out". Il paraît que notre civilisation mécanisée, agglomérée et précipitée brutalise tellement les âmes qu'elle fait naître des chagrins insurmontables. Il paraît qu'en un temps où beaucoup sont en quête de travail, ceux qui en disposent sont menacés en grand nombre, à tel ou tel moment de leur vie, par l'accablement d'un trop plein. Il paraît que tous les progrès de la médecine moderne ne parviennent pas à protéger beaucoup de nos contemporains contre une mélancolie qui les conduit, malgré qu'ils en aient, jusqu'à la dépression. 

Triste constat, lourde inquiétude qui donnent le goût d'aller rechercher dans l'Histoire s'il s'agit vraiment d'une malédiction d'aujourd'hui, ou bien si le passé nous propose des précédents à ces sombres conjonctures individuelles. A vrai dire, il serait bien étonnant qu'on n'y aille pas, sans trop de difficulté, débusquer des antériorités. 

Nous allons nous y employer, ce matin, en nous appuyant sur le talent, l'expérience, la pertinence de Georges Vigarello. Je l'ai invité souvent, tant sa curiosité a ouvert de chemins féconds vers tous les aspects de l'histoire des relations entre le corps et l'esprit. Il va nous falloir nous saisir ensemble d'une évocation de la fatigue physique et mentale telle qu'elle a pu être, de siècle en siècle, éprouvée, ressentie et -pourquoi pas ?- combattue et maîtrisée. En sachant d'avance, nous y sommes accoutumés, que l'ensemble de ce processus peut renseigner, au-delà de lui-même, sur divers aspects des sociétés successives, dans l'originalité de chacune, compatible avec la permanence de sentiments qui touchent de près à rien de moins qu'à la condition humaine. Enquêtons donc délibérément au plus près des vies quotidiennes, entre la douleur des accablements et les sursauts du bonheur de vivre.

Archives sonores

- Lecture du poème "Spleen" de Charles Baudelaire, publié dans le recueil Les Fleurs du Mal en 1857, lu par Denis Lavant en 2014.

- Extrait d'une adaptation radiophonique des Mémoires du sergent Bourgogne (retraite de Russie), texte d'Alexandre Arnoux, voix de Jean Davy, RTF, 1956.

- Lecture d'un extrait du roman À rebours de Joris Karl Huysmans (1884), diffusée dans l'émission "Une vie, une œuvre" de Hubert Juin, sur France culture, le 22 novembre 1984.

- Libre propos de Georges Delamarre sur le stress et le surmenage au travail, "Actualités de midi", RTF, le 17 mars 1960.

- Reportage télévisé "Le surmenage vaincu  par l'oxygénation", "Les Actualités françaises", le 12 décembre 1956.

- Témoignage d'Aude, responsable RH, qui a subi un burn-out, diffusé dans l'émission "Les Pieds sur terre" de Sonia Kronlund, sur France culture, le 21 septembre 2015.

Bibliographie

- Georges Vigarello, Le sentiment de soi. Histoire de la perception du corps, Seuil, 2014.

- Georges Vigarello, Histoire du sport, Éditions du Pommier, INSEP, Carnets nord, 2018.

- Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine, Georges Vigarello (dirs.), Histoire du corps, Seuil, 2011.

- Philippe Zawieja, Dictionnaire de la fatigue, Librairie Droz, 2016.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......