LE DIRECT
Marguerite Yourcenar chez elle à Northeast Harbor dans le Maine aux Etats-Unis

Yourcenar, décidément

58 min
À retrouver dans l'émission

En compagnie d'Henriette Levillain, Jean-Noël Jeanneney revient ce matin sur l'itinéraire personnel et le destin littéraire de Marguerite Yourcenar, la "romancière-historienne"...

Marguerite Yourcenar chez elle à Northeast Harbor dans le Maine aux Etats-Unis
Marguerite Yourcenar chez elle à Northeast Harbor dans le Maine aux Etats-Unis Crédits : Sophie Bassouls/Sygma via Getty Images - Getty

REDIFFUSION DU 24 AVRIL 2021

Nous lui devions bien cela. Voilà plus de vingt ans que la voix de Marguerite Yourcenar est convoquée, comme elle vient de l’être à l’instant, à la fin du générique de notre émission, pour affirmer l’intérêt que présentent les multiples rapprochements qu’il est loisible de faire entre le présent et le passé. 

Donc nous allons parler d’elle ce matin, et ce sera avec d’autant plus d’élan qu’elle n’a guère cessé, parmi tous les nombreux commentaires qu’elle a donnés de son œuvre, de la situer délibérément à la rencontre des chroniques anciennes et de ce qui était de son temps. Ses nombreux entretiens dans les journaux, à la radio ou à la télévision, en gardent la trace vivante. 

Elle s’est voulue, je la cite, « romancière-historienne », autrement dit, je la cite encore, « un pied dans l’érudition, l’autre dans la magie […] qui consiste à se transporter en pensée à l’intérieur de quelqu’un » - de quelqu’un d’autrefois, à partir d’aujourd’hui. 

De cette détermination ses livres témoignent à profusion, au premier rang desquels flamboient Les Mémoires d’Hadrien, pour l’antiquité romaine, et L’Œuvre au noir, pour la Renaissance, mais aussi ses nouvelles, ses mémoires et ses multiples essais. 

Henriette Levillain, professeur émérite de littérature comparée à Paris-Sorbonne, a signé voici quelques années un livre précieux, un livre limpide sur Marguerite Yourcenar. Je vais donc la prier d’éclairer, sous l’angle qui est le nôtre, cet itinéraire personnel et ce destin dans les lettres. 

Sans nous interdire, bien sûr, en second rebond, trente-quatre ans après sa mort, de nous demander quelle peut être l’actualité de son regard quant à notre monde en tumulte, à la nature mise en péril, à la condition des femmes, aux mœurs littéraires ou encore aux pratiques du pouvoir politique lorsqu’il se déploie selon tous ses avatars.

ARCHIVES DIFFUSÉES

  • Interview de Marguerite Yourcenar à l'occasion du Prix Fémina qui lui a été décerné pour L'Oeuvre au Noir, le 1er décembre 1968.
  • Interview de Marguerite Yourcenar par Jean Montalbetti (à propos de son père), dans "L'invité du lundi" sur France Culture, le 21 novembre 1977.
  • Lecture d'un extrait de Mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar (paru en 1951) par Paul-Émile Deiber, dans "Un livre, des voix" de Pierre Sipriot, sur France Culture, le 13 mai 1977.
  • Lecture d'un extrait de L'Oeuvre au Noir de Marguerite Yourcenar (paru en 1968) par Guillaume Gallienne et Julie Andrieu, dans "Ça peut pas faire de mal" sur France Inter, le 15 avril 2012.
  • Extrait du discours de réception à l'Académie française de Marguerite Yourcenar, le 22 janvier 1981.
  • Interview de Marguerite Yourcenar par Jean Montalbetti (à propos du mouvement féministe), dans "L'invité du lundi" sur France Culture, le 21 novembre 1977.

BIBLIOGRAPHIE

  • Henriette Levillain, Yourcenar. Carte d'identité, Fayard, 2016.
  • Josyane Savigneau, Marguerite Yourcenar. L'invention d'une vie, Gallimard, 1993 (réédité depuis).
  • Marguerite Yourcenar, Les yeux ouverts : entretiens avec Matthieu Galey, Bayard, 1997. 
  • Marguerite Yourcenar, Essais et mémoire, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1991.
  • Henriette Levillain, Saint-John Perse, Fayard, 2013.
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......