LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Cuba Libre (2/5) : « Miami Para Mi » - La Floride, porte d'entrée des Cubains aux États-Unis

58 min

Après avoir rappelé les relations conflictuelles qu'entretiennent Cuba et les États-Unis depuis la fin du XIXe siècle, nous franchissons les 90 miles de mer qui séparent l’île de la Floride, pour un arrêt prolongé à Miami, la porte des Amériques. « Miami Para Mi », c'est une ballade enregistrée dans les années 70 qui chante la nostalgie de l'exil. Repères chronologiques • 1869 : Début de la première vague d'immigration cubaine en direction de la Floride avec la relocalisation de l'industrie du tabac cubaine liée à la Guerre des Dix ans, d'abord vers Key West, la ville la plus méridoniale des États-Unis à l'extrémité des îles Keys, puis Tampa.

• 1876 : Élection du premier maire cubain des États-Unis à Key West, Carlos Manuel de Cespedes, un dissident cubain.

• 1896 : Peuplée de quelque 300 habitants, Miami est reliée au chemin de fer de Floride et devient une municipalité.

• 1920-30 : Miami connaît une croissance exponentielle de sa population, passant de 30000 à 200000 habitants. C'est l'époque où la ville, qui autorise les jeux d'argents et n'applique pas la Prohibition gagne le surnom de « Magi city ».

• 1933 : Tentative d'assassinat contre le président Franklin D. Roosevelt à Miami

• 1939-45 : Miami profite de sa situation militaire stratégique pour se relancer après les années noires de la Grande dépression.

• 1945 : Battu à la présidentielle, le général Batista s'exile à Miami.

• 1957 : Une coalition de partis d'opposition à la dictature Batista s'unit à Miami, avec un absent de marque : le Mouvement du 26 juillet de Fidel Castro.

• 1959-61 : Première grande vague d'émigration cubaine après l'arrivée au pouvoir de Castro. 135000 Cubains arrivent à Miami, essentiellement les élites blanches très anticastristes.

• 1965-73 : « Freedom flights », pont aérien entre La Havane et Miami financé par les États-Unis. Environ 300000 Cubains ont quitté l'île grâce à ces deux vols quotidiens, cinq fois par semaine.

• 1979 : Émeutes raciales après une bavure policière contre un jeune Noir.

• 1980 : Exode de Mariel. Plus de 120000 Cubains partent en à peine six mois. Fidel Castro laisse entendre qu'il laisse partir les « indésirables » et fait peur à l'opinion publique américaine.

• 1994 : Mise en place de la politique du « wet foot-dry foot » : les candidats à l'exil qui posent le pied sur le sol américain obtiennent l'asile politique, ceux qui sont interceptés en mer sont renvoyés à Cuba.

• 1999 : L'affaire Elian Gonzalez, du nom de ce garçonnet récupéré sain et sauf par les Américains après le naufrage de son embarcation de fortune et la mort de sa mère, entraîne un bras de fer diplomatique entre Cuba et les États-Unis.

Écoutez notre playlist spéciale

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/08/1b95ffb9-39e8-11e5-9c4f-005056a87c89/838_vintage-miami-postcard3.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt=">>> Cliquez sur l'image pour écouter la playlist " class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/08/1b95ffb9-39e8-11e5-9c4f-005056a87c89/838_vintage-miami-postcard3.jpg" width="640" height="165"/>
>>> Cliquez sur l'image pour écouter la playlist Crédits : Radio France

La playlist de l'émission ****

1. Adam's Apple – Miami Para Mi

2. Cachao y su Ritmo Caliente – Descarga Guajira

3. Zodiac con Hector Fernandez – Vereda Tropical

4. Paquito D'Rivera – Mariel

5. Frank Ascencio – Cubanito

6. Rick Ross – Push it

7. Luis Santi y su Conjunto – Feligreses

8. Miami Sound Machine – Conga

9. Wild Wind – What we can do ?

10. Gloria Estefan – Mi Tierra

11. Los Van Van – Y no le conviene

12. Marta Perez – La Bella Cubana

Pour aller plus loin • Jean-Michel Lafleur, « ¿Bienvenidos a Miami? », La politique cubaine américaine de 1959 à 2004 in Revue européenne des migrations internationales (Vol 21, N°3 - 2005)

• Alix Benistant, Miami, plaque tournante de la musique latino-am´ericaine. Entre diversit´e et uniformisation des produits culturels transnationaux (2012)

• Violaine Jolivet, Carte à la une : Miami ville sonore in Géoconfluences (2015)

La playlist de la semaine :

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......