LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L'Effet Zappa : pour une contre-histoire de la culture américaine, et autres... (5) : Zappa, un guitar - héros

59 min

Bandeau Zappa
Bandeau Zappa

La traversée du manche

<source type="image/webp" srcset="data:image/jpeg;base64,/9j/2wBDACgcHiMeGSgjISMtKygwPGRBPDc3PHtYXUlkkYCZlo AjIqgtObDoKrarYqMyP/L2u71////m8H////6/ b9//j/2wBDASstLTw1PHZBQXb4pYyl Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj/wAARCAAlACoDASIAAhEBAxEB/8QAGAAAAwEBAAAAAAAAAAAAAAAAAAIDBAH/xAAjEAACAgICAgEFAAAAAAAAAAABAgARAxIhQTFhEwQiIzNR/8QAFwEBAQEBAAAAAAAAAAAAAAAAAgEAA//EABsRAQEAAwEBAQAAAAAAAAAAAAEAAhEhMSJB/9oADAMBAAIRAxEAPwBcY 2UCki64iYv5LlviIu6i8iO/mRgVHjzJ37mhWGVgCLXqUy4sS1xzIv7I1jxLHt7kj5l8wTjUUZC5TyKi8rfTC3mkEmww4MyYG0ezNuR0GMkdjiZoC5cps gIQCyY37KJbgdGIFUY9ybPuUUJoHJ9wF2yShnYWQBMstkbYs0jHcCLqd Rjx1CE0znlRsv49QoAijOwULQIEISW26uNlLdARLhCWl/9k= "data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/08/117384ef-00de-11e3-af2e-782bcb73ed47/838_zappa4.webp"class="dejavu"><img src="data:image/jpeg;base64,/9j/2wBDACgcHiMeGSgjISMtKygwPGRBPDc3PHtYXUlkkYCZlo AjIqgtObDoKrarYqMyP/L2u71////m8H////6/ b9//j/2wBDASstLTw1PHZBQXb4pYyl Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj/wAARCAAlACoDASIAAhEBAxEB/8QAGAAAAwEBAAAAAAAAAAAAAAAAAAIDBAH/xAAjEAACAgICAgEFAAAAAAAAAAABAgARAxIhQTFhEwQiIzNR/8QAFwEBAQEBAAAAAAAAAAAAAAAAAgEAA//EABsRAQEAAwEBAQAAAAAAAAAAAAEAAhEhMSJB/9oADAMBAAIRAxEAPwBcY 2UCki64iYv5LlviIu6i8iO/mRgVHjzJ37mhWGVgCLXqUy4sS1xzIv7I1jxLHt7kj5l8wTjUUZC5TyKi8rfTC3mkEmww4MyYG0ezNuR0GMkdjiZoC5cps gIQCyY37KJbgdGIFUY9ybPuUUJoHJ9wF2yShnYWQBMstkbYs0jHcCLqd Rjx1CE0znlRsv49QoAijOwULQIEISW26uNlLdARLhCWl/9k= " alt="Zappa pochette" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/08/117384ef-00de-11e3-af2e-782bcb73ed47/838_zappa4.jpg" width="838" height="753"/>
Zappa pochette
Samedi 4 décembre 1993 !Jour de tristesse pour tout ce que la terre compte d' aspirateurs, de moustaches, de caniches et de sofas. Frank Zappa quitte la scène, vaincu par un cancer dont il n'aura pu faire ni une composition pour percussion, ni un accessoire de scène, pas même une figure de son pandémonium gothique.MAIS, comme l'écrivait son maître Edgard Varèse, "Present day composer refuses to die", "le compositeur d'aujourd'hui dit non à la mort". ALORS, pas mort Zappa ! s'en fout la mort Zappa ! Zappa résiste ! preuve en est : tous ses albums ou presque viennent de réapparaître dans les bacs. Il est bien normal que pour le vingtième anniversaire de sa transmutation en esprit des airs et de sa fusion dans la "grande note" cosmique, France-Culture s'offre une escapade zappaienne au sein des mille et une formes que prirent, de 1953 (date de sa première "hiérophanie" musicale) à 1993, son monde poétique, sa vision politique et, avant tout, son univers de compositeur.Mais quel Zappa ? L'hydre a plusieurs têtes et le dieu mille mains et tous seront évoqués : le fomantateur du groupe Mothers of invention (version freak et free-rock de l'actionnisme dada), le dansant disciple de Varèse, Stravinsky et Webern (qui paracheva son parcours de compositeur du XXe par une collaboration avec Boulez et une histoire d'amour avec les virtuoses allemands de Ensemble modern), le militant politique qui, de batteur d'un petit combo multiracial à témoin de choix auditionné par le Sénat américain, n'eut de cesse de malmener le conservatisme WASP et la bien-pensance yankee, politicarde et télévangélique ; le metteur de pieds fétides dans tous les plats tristes et soupes figées de l'Amérique blanche (et à ce titre pornographe jovial, profanateur enjoué et blasphémateur en roue libre) et surtout l'infatigable démiurge d'un monde où Dracula et Bartok, Bugs bunny et Stockhausen, Phil Spector et Yves Tanguy cessent ENFIN d'être perçu contradictoirement.

Les rapports de Zappa avec le le jazz et les jazzmen en finale à votre zapparade estivale. Contrairement à un vil bruit, Zappa ne s'est jamais défié du jazz, l'a pratique sur scène où il a convié bien des jazzmen importants, d'Archie Shepp aux frères Brecker, en passant par Ponty, Duke. L'improvisation ayant toujours eu sa place dans l'écriture zappaienne et ses applications scéniques. Nous évoquerons, en premier chef, les quatre figures clé du jazz selon Zappa : Eric Dolphy, Charlie Mingus, Roland Kirk et Cecil Taylor. Zappa, guitariste phare, mais non au sens des exhibitions des guitar-heroes. Marqué tant par les guitaristes de RnB que par Wes Montgomery, ami d'Hendrix et de Clapton avec il fit scène commune à NY, Zappa fut un guitariste en perpétuelle réinvention, attentif à toutes les formes techniques (il est un des pionniers de la pédale wah-wah) et d'écriture ; on sent même chez lui une influence secrète de la musique moyen-orientale.

Disques : > Eric Dolphy - out to lunch> Eric dolphy memorial barbecue dans Weasels ripped my flesk> Charlie mingus - anthologie Frémeaux> Cecil Taylor - coltrane time> Roland Kirk - From Bechet, Byas and Fats - album : Rip, rigs and pigs> FZ - Let's move to Cleveland solos (avec Archie Shepp).> FZ - Zappa in New York> Wes Motgomery - Airegin> Albert Collins - Ice pick> FZ - Willie the pimp - Hot rats> FZ - Transylvania boogie - Chunga's revenge> Hendrix - purple haze> FZ - Inca roads - one size fits all> FZ - Watermelon in eastern hay - album Joe's garage.

> 5 heures pour les découvrir, 5 thèmes :

1/"L'Artisan furieux" : Zappa et la musique du XXe siècle. 2/ Freak parade : Zappa en scène. 3/"Go to hell" : Zappa, acteur politique 4/ "Mothers of jubilation" : Zappa et les "mauvais genres" (cinéma Z, pornographie), musique attractives, etc... 5/ La traversée du manche : Zappa, un guitar - héros

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......