LE DIRECT

La mer et ses menaces

56 min
À retrouver dans l'émission

Plage St Esteve avant nettoyage le 22 mars 2006
Plage St Esteve avant nettoyage le 22 mars 2006

La surveillance de la qualité du milieu marin relève, tout simplement, du service public. Car, globalement, la mer est le milieu récepteur ultime de l’ensemble les pollutions. Aujourd’hui, elles sont toutes croissantes. Mais la mer est également un espace de productions de toxines parmi les plus dangereuses. Cette surveillance nécessaire a commencé il y a juste un siècle. D’abord pour contrôler la salubrité bactérienne des coquillages consommés vivants. Puis, à partir des années 1970, la qualité chimique s’y est ajoutée. Dix ans plus tard, c’est tout un réseau d’observation du phytoplancton toxique et des toxines associées qui a été mis en place. Ce dispositif, en ce début de XXIe siècle, permet de mesurer l’état et l’évolution de la qualité environnementale et sanitaire des eaux littorales. Bref, ce rendez-vous de Continent Sciences répond à la question suivante, car elle est vitale. Comment et pourquoi nous devons-nous connaître l’état de salubrité de la mer.

Nous recevons pour en parler Michel Marchand , chimiste, a été responsable du programme "Dynamique, évaluation et surveillance des écosystèmes côtiers" à l'Ifremer, auteur de "L'océan sous haute surveillance : qualité environnementale et sanitaire" aux éditions Quae.

et Isabelle Poitou ,spécialiste des déchets marins, dirige l'association MerTerre à l'Odema (Observatoire des déchets en milieu aquatique) et participe aux programmes nationaux et européens DCSMM.association Mer Terre, auteur de "Une mer propre, mission impossible ? 70 clés pour comprendre les déchets en mer" aux éditions Quae.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......