LE DIRECT
Le plongeon du martin-pêcheur

La nature technicienne

56 min
À retrouver dans l'émission

La voie du biomimétisme est de puiser dans la nature, ce gigantesque laboratoire, riche de tant de solutions, des processus doux et soucieux de l’environnement, de notre biosphère.

Le plongeon du martin-pêcheur
Le plongeon du martin-pêcheur Crédits : Charlie Hamilton James - Maxppp

Rediffusion du 22 février 2016

Imaginer le plongeon d’un martin-pêcheur, piquant sous l’eau vers sa proie. Ce plongeon est presque silencieux. Ce paramètre est, ici, essentiel. La nature a dessiné le bec de l’oiseau selon un certain aérodynamisme, de manière à ne pas faire fuir sa proie. Cet exemple a inspiré les ingénieurs qui ont dessiné le « nez » de l’un des trains japonais ultra rapides pour qu’il ne produise pas un « bang » négatif quand il s’engouffre dans un tunnel.

La nature, dans l’histoire de la vie et toutes les espèces qui y participent, est un ingénieur et designer de créations infini. Ingénieur car conceptrice immanente de mécanismes d’une originalité, d’une simplicité, d’une économie de moyens qui, pendant quelques milliards d’années, par essais et erreurs a inventé à profusion. Designer, car dessinatrice, morphogénétique, de 1000 et 1 formes, formes toutes sous-tendues par les principes de simplicité et d’économie.

La voie du biomimétisme est de puiser dans la nature, ce gigantesque laboratoire, riche de tant de solutions, des processus doux et soucieux de l’environnement, de notre biosphère. On peut l’appeler aussi la technologie Bio-inspirée. Elle mobilise tous ceux qui, conscients de l'urgence des défis écologiques, et qui s'inquiètent de l'avenir, veulent trouver des solutions techniques, bien sûr, mais aussi , stratégique et philosophique. Son idée part d'un constat. Lancé il y a une trentaine d'années outre-Atlantique par des naturalistes d'un nouveau genre, pour la plupart des femmes, le mouvement du biomimétisme se développe aujourd'hui dans tous les secteurs, il propose des passerelles entre ceux qui construisent le monde : ingénieurs, managers, marchands, agriculteurs, médecins... et les scientifiques qui étudient la nature.

Avec Jacques Livage, chimiste, titulaire de la chaire de chimie de la matière condensée au Collège de France, membre de l’Académie des sciences,  fondateur du Laboratoire de la chimie de la matière condensée ; et Gauthier Chapelle, biologiste, agronome,  co-fondateur de Biomimicry Europa, une association qui a pour but de développer le biomimétisme dans ses applications durables et éco-responsables.

Liens : CEEBIOS  ; BIOMIMICRY EUROPA ; Conférence : lorsque le vivant inspire

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......