LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Universalité des venins

56 min
À retrouver dans l'émission

Les serpents et les scorpions bien sûr, mais aussi quelques mammifères, des crustacés, et d'incroyables gastéropodes marins... Tour du monde biochimique des venins et de leurs fonctions, et de ce que leur connaissance précise peut permettre dans des domaines aussi variés que la neurobiologie, la biologie cellulaire, l’hématologie, mais aussi la cancérologie ou la microbiologie.

un cobra lance son venin
un cobra lance son venin Crédits : Sipa

La fonction venimeuse s’illustre, dans le monde animal, par une incroyable diversité de mécanismes anatomiques et toxicologiques. Comme l’est tout autant la diversité des envenimations et des intoxications. Élaborés par les animaux, les « venins » sont des mélanges très complexes de substances. Ils ont la capacité d’immobiliser, de tuer ou de digérer une proie, mais aussi de dissuader un prédateur. Présents dans les milieux terrestre et marin, on distingue, d’une part, les animaux venimeux actifs. Ceux qui sont munis d’un dispositif d’inoculation du venin. Et, d’autre par, les animaux venimeux passifs qui sont dépourvus de moyens d’inoculation. Outre la toxicité pour l’homme, qui constitue en soi, un domaine de recherche important, les venins sont pour le scientifique des sortes de scalpels biologiques. Ils sont alors utilisés pour mieux comprendre les mécanismes moléculaires et pharmacologiques du vivant. Ces travaux permettent ainsi de mettre au point de nouveaux médicaments. Et cela dans des domaines très variés comme la neurobiologie, la biologie cellulaire, l’hématologie, mais aussi la cancérologie tout comme la microbiologie.

Invités :Christine Rollard, Maître de Conférences du Muséum national d'Histoire naturelle (section Arthropodes), Enseignante-chercheure, MNHN de Paris. Max Goyffon, Attaché honoraire, Département régulation, développement et diversité moléculaire (DRDDM), MNHN, Paris.

Loris paresseux de Bornéo barbouillé de son propre venin
Loris paresseux de Bornéo barbouillé de son propre venin Crédits : Little Fireface Project
Conus geographicus
Conus geographicus Crédits : Kerry Matz
Intervenants
  • Médecin,, Attaché honoraire, Département régulation, développement et diversité moléculaire (DRDDM), MNHN, Paris.
  • Arachnologue, enseignante-chercheuse au Muséum National d'Histoire Naturelle
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......