LE DIRECT
Hall, verrière, salle des pas Perdus, à Paris gare de Lyon, 1958

Cœur de fer : brèves rencontres (R)

59 min
À retrouver dans l'émission

Muse et décor, la gare palpite dans de nombreux films et photos et offre aux musiciens contemporains un formidable creuset de sons chargés d’histoires et d’aventures.

Hall, verrière, salle des pas Perdus, à Paris gare de Lyon, 1958
Hall, verrière, salle des pas Perdus, à Paris gare de Lyon, 1958 Crédits : SNCF Médiathèque / Delille

De Pierre François, Edwige Roncière, Marie France Nussbaum, et Jean-Louis Boissonnade

Rediffusion Nuits magnétiques du 17/01/1996

Muse et décor, la gare palpite dans de nombreux films et photos et offre aux musiciens contemporains un formidable creuset de sons chargés d’histoires et d’aventures. L’œil et l’oreille, privilégiés des gares, restent les hôtes favoris des créateurs qui jettent sur la pellicule, la bande magnétique ou la page blanche ce flot d’émotions saisis dans l’instant juste,cette intelligence du geste et du verbe. Les réalisateurs, les photographes, les musiciens, les écrivains, les poètes entretiennent la mémoire des gares, ces gares dont la halle résonne des éclats de vie avides de départ de liberté et d’ailleurs - Pierre françois

Dans un Kaleidoscope de gares parisiennes un jour de grêve nous croisons plusieurs hommes liés par la passion des gares dont Marc Riboud né à Lyon évoquant dans la gare éponyme son travail de photographe .

Avec :

Michel Contat, critique

Claude Pinoteau, réalisateur

Lautrent de Troil, graveur

Peter Knapp, photographe

Daniel Jeannet, essayiste

Dimitru Tsepeneag, écrivain

Jean Marc Jot, acousticien

Louis Dandrel, musicien

Michel Redolfi, musicien

Chroniques

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......