LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Istanbul.
Épisode 19 :

Une certaine nuit d'été

1h
À retrouver dans l'émission

Istanbul : récits de la nuit du 15 au 16 juillet 2016.

Istanbul.
Istanbul. Crédits : YASIN AKGUL - AFP

"Depuis trois ans maintenant, je tisse un lien étroit avec la Turquie. J’y ai tourné un film intitulé  Kâbus et j’y reviens régulièrement. 

La nuit du 15 au 16 juillet 2016, une faction des forces armées turques a tenté de prendre le pouvoir à Ankara et Istanbul. Cette nuit-là, je n’étais pas en Turquie mais dans la paisible campagne française du Morvan pour un festival de cinéma. La joie du festival avait été troublée par l’annonce de l’attentat de Nice, le 14 juillet, sur la promenade des anglais. Deux jours plus tard, j’apprends qu’a eu lieu une tentative de coup d’état en Turquie.

Je pense à mes amis stambouliotes. Je suis inquiète. Je me demande comment ils vont. Ici, je n’ai presque pas de réseau, pas de 3G, je ne peux pas les joindre comme d’habitude grâce à l’application whatsApp. L’après-midi, je parviens enfin à me connecter dans un café, je consulte leur page Facebook. Ils sont tous en vie. Ouf. Comment ont-ils vécu cette nuit de cauchemar ? Je n’ose pas leur demander. C’est trop tôt.

Quand à l’occasion d’une résidence d’artiste, je reviens en Turquie en avril 2017,  Istanbul me semble plus apaisée que je ne me l’étais imaginé. En apparence, presque rien n’a changé. Les quartiers autrefois les plus fréquentés sont légèrement désertés par les stambouliotes et l’on voit peu de touristes européens. La place Taksim et le quartier de Beyoglu ont été massivement investis par les touristes du Moyen-Orient.

Mais finalement dans la rue, il y a toujours autant de monde, autant de vie, autant d’énergie. Les quartiers résidentiels sont très vivants. Ce n’est pas une ville morte. Les gens n’ont pas l’air accablé.

Pourtant, quand la discussion se déploie au fil de la nuit, les cœurs s’ouvrent et ils sont lourds de chagrin et d’inquiétude à l’évocation de la nuit du 15 au 16 juillet 2016. Chacun a une histoire à raconter. Chacun l’a vécu différemment. Certains étaient dehors. D’autres étaient chez eux. Quelques uns dormaient et ont été réveillés brutalement."

Alice Fargier

Production Alice Fargier

Réalisation Céline Ters

Prise de son  Chantal Nouvelelot et Amandine Grevoz

Mixage Bruno Mourlan

Musique 

Les intervenants ont souhaité garder l'anonymat.

Pour aller plus loin

Retour sur un coup d’Etat avorté et meurtrier. Déroulement des événements avec RFI.

Dossier spécial sur le coup d’Etat du 15 juillet 2016 proposé par le site Kedistan.net, « web magazine à l’esprit original et libertaire qui traite de l’actu du Moyen-Orient en général, de la Turquie en particulier, des chats, et de culture subméditerranéenne ».

Le 15 juillet 2016 en Turquie : Coup d’Etat atypique, armée divisée et conflit interne à l’islam, analyse de Thierry Zarcone, directeur de recherche au CNRS et spécialiste de l’islam et des systèmes de pensée dans l’aire turco-persane. 

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......