LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Hubert Haddad
Épisode 5 :

Hubert Haddad, géomètre de l'imaginaire. Les mesures démultipliées de l'art

1h
À retrouver dans l'émission

En ballade avec Hubert Haddad

Hubert Haddad
Hubert Haddad Crédits : Laurine Rousselet / DR

Hubert Haddad écrit passionnément, irrésistiblement depuis cinquante ans. En marge, il dessine, il peint. L’extraordinaire ne repose pas sur le nombre de livres publiés mais sur le désir de révélation qui le travaille à corps perdu. S’il y a délivrance, c’est parce qu’il est question de l’être. Le foisonnement des formes littéraires prouve l’intimité du sujet créateur remis à la puissance de l’imaginaire : poésie, théâtre, essais, romans. Quant à l’exploration du champ romanesque, Hubert Haddad a montré que l’écriture change aussi la vie. N’a-t-il pas débuté par l’investigation des terrains du fantastique, tendance hyperréaliste, acteur, un temps, du mouvement littéraire « La Nouvelle Fiction » pour s’investir, plus tard, dans des romans plus réalistes garantissant a contrario ce fondement haddadien : «l’irrationnel est le quotidien de la pensée commune». Sans trembler, et dès l’origine, il s’agit d’une écriture humaniste qui se livre aux mythes pour mieux parler aux hommes. 

Et puis, il y a les drames d’une vie, nombreux. Et puis, il y a les rendez-vous que l’on ne manque pas, ceux qui forment la « condition magique », ceux qui s’expliquent face à la mort, qui la rencontrent, qui la respirent. Michel Haddad, l’aîné, était poète pour être peintre. Il s’est suicidé à l’âge de trente-six ans. Il avait appris à Hubert, si jeune, le désir dangereusement solitaire de transgression à travers « peindre et écrire ». Le drame, qui s’est étalé sur la page blanche, a conduit bon nombre de trames romanesques (Le Bleu du temps, Palestine). Et même, il y a cette expérience fondamentale de l’écrivain. Elle remonte au 17 septembre 1970 lorsqu’Élie Delamare-Deboutteville le sauva in extremis de « cet instant en trop ». 

De la constellation des mots d’Hubert Haddad, on peut tirer ces derniers : « La poésie est restée neuve en moi comme un serment d’enfant ». S’il est courant de dire qu’entre l’art de manipuler les mots et celui de faire sonner les notes, c’est un mariage d’amour, en mélomane averti, Hubert Haddad sait jouir de la musique, qui lui inspire nécessairement le sentiment de nouveauté, comme le lui offre l’espace poétique.

Laurine Rousselet propose une  ballade poético-musicale avec Hubert Haddad, le son de l’archet de Clara Froger, les voix de Sapho, Serge Kantorowicz et Colette Fellous.

Textes lus, extraits de : 

  • Michel Haddad, éditions Le point de l'être
  • Crânes et Jardins, éditions Dumerchez
  • Le Testament de Narcisse, éditions Dumerchez
  • La vitesse de la lumière, éditions Fayard
  • Ombre Limite, éditions L'Inventaire
  • Oxyde de réduction, éditions Dumerchez
  • Les coïncidences exagérées, éditions Mercure de France
  • Revue Apulée n°1, éditions Zulma
  • Pièces détachées, éditions Gallimard

Clara Froger a interprété :

  • "Czardas" de Vittorio Monti
  • "l'Allemande" Partita n°2 de Johannes Bach
  • "Kaddish" de Maurice Ravel
  • "Gigue" Partita n°2 de Johannes Bach
  • "Sarabande" Partita n°2 de Johannes Bach
  • "Nana" (berceuse) de Manuel de Falla

Extraits musicaux :

  • "Danse roumaine" n°3 de Bela Bartok
  • "Cantate BuxWV 75 : Membra Jesu nostri : Ad faciem : Salve caput cruentatum" (Trio haute-contre ténor et basse et tutti) pour solistes, cordes et basse continue de Dietrich Buxtehude 
  • "Raga Kirvani: Alapana" par Subramaniam Subramaniam
  • "Danse roumaine" n°4 de Bela Bartok
  • "Improvisation au 'oud' " par l'Ensemble de Cheikh Abdelaziz Ben Mahmoud
  • "L'air de Barberine", Les Noces de Figaro, K 492 de Wolfgang Amadeus Mozart
  • "Cantate BuxWV 75 : Membra Jesu nostri : Ad cor : Vulnerasti cor meum" (Duo soprano et basse) pour solistes cordes et basse continue de Dietrich Buxtehude 

Pour aller plus loin 

Hubert Haddad et Serge Kantorowicz. Dialogue : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Production  Laurine Rousselet

Prise de son  Pierre Quintard, Pierric Charles 

Mixage  Alain Joubert

Réalisation  Nathalie Salles

Bibliographie

bibliography

Crânes et JardinsHubert Haddad Editions Bernard Dumerchez, 1994

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......