LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
p.a.c.i.c.a.ç.ã.o reaja ou seja morto

Indices

59 min
À retrouver dans l'émission

Un journal tenu par un cinéaste, comme un plateau composé d'une série de frôlements, d'éclairages, de souvenirs et de voyages. Une polyphonie subjective où se chevauchent les temps, les lieux, les affects

p.a.c.i.c.a.ç.ã.o reaja ou seja morto
p.a.c.i.c.a.ç.ã.o reaja ou seja morto Crédits : Yann Beauvais, 2015

Par Yann Beauvais, réalisation Lionel Quantin

Un Atelier de Création Radiophonique diffusé une première fois le 22 février 2004

Un journal tenu par le cinéaste, performeur et critique, fondateur de "Light cone" comme un plateau composé d'une série de frôlements, d'éclairages, de souvenirs et de voyages. Un faisceau de sons, une réminiscence. La forte dimension sonore de son travail cinématographique se déploie ici heureusement et salutairement. "Des flots d'une musique surgissent des éclats, de brefs souvenirs d'un ailleurs. En constant déplacement le flot musical cède la place à des voix qui dressent un portrait, comme si c'était les processus de mémorisation - espaces en flottement - qui dominaient et imposaient rythme et motif. Ainsi les villes s'emboîtent les unes les autres selon des réminiscences plus affectives et politiques que linéaires. L'organisation des éléments s'inscrit selon une polyphonie particulière à la fois subjective et distante qui mêle et fait se chevaucher les temps (des années 60 à aujourd'hui), les villes (Paris, New York, San Francisco, Frankfurt, Rio), les affects (sexe, torture, révolte, manifestation) des juxtapositions et conflagrations d'espaces. Dans l'ombre, des musiques affleurent autant que des corps, des souvenirs. Y.B.

Quatr’un de 1975-93
Quatr’un de 1975-93 Crédits : Yann Beauvais
Transbrasilian 3 de 2005, épisode d’une installation de 13 épisodes
Transbrasilian 3 de 2005, épisode d’une installation de 13 épisodes Crédits : Yann Beauvais

Site de Yann Beauvais

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......