LE DIRECT

La dernière image

1h
À retrouver dans l'émission

De Juliette Boutillier et Caroline Laffon, réalisation Nathalie Battus

La dernière image
La dernière image

Prise de son Nathalie Battus et Juliette Boutillier 

Mixage Eric Boisset

Souvenirs d’un visage émacié, creusé aux mâchoires saillantes.

Souvenirs d’une broche accrochée maladroitement sur la chemise funéraire.

La tienne, probablement.

Regard en biais sur la côte saillante, le sexe dépeuplé de poils pubiens

Asséchés.

Vision d’un ultime regard jauni par la maladie, adressé à l’homme qui reste, avant d’expirer le dernier souffle.

Les poils de mon chien, son cadavre rigidifié par la mort.

Le corps abimé d’un père, ses jambes parsemées d’escarres.

Le mutisme de Lucia, son coma.

La mort fantasmée de l’embryon Matthias, mon frère.

Le cadavre de la colombe échouée dans la cour intérieure de l’appartement bruxellois,

Le bruit mat du corps de la jeune fille heurtant la dalle de béton,

Un inventaire fou de morts proches.

Universel, dédié à qui ?

Dis moi comment tu meurs, je te dirais comment tu as vécu…

Pier Paolo Pasolini, assassiné sur une plage, en Italie. En quête d’amour.

Et toutes ces morts, ces mortes s’amoncellent, font une pile de cadavres.

Exposés aux yeux de tous,

Mais où ces morts violentes sont elles consignées, archivées,

Mises à part dans l’inventaire de nos morts inattendues?

Comment photographier vos cadavres, vos corps morts, vos mots tus?

Je ne veux pas mourir et je

Déguste une glace à la vanille,

Je lèche la boule, le gout sucré me ragaillardi,

Mais voilà qu’à nouveau, tu disparais

Et tout s’écroule,

Mon regard vacille.

D’autres s’emparent de toi,

Ils me disent le corps disséqué,

L’anatomie de tes organes,

La cause de ta mort,

Je ne veux rien entendre.

Pourtant, il paraît que celui-là a dérobé ta vie,

Et me voilà face à ton squelette,

Les os blanchis à la chaux vive ne me réconcilient avec rien.

Tout m’est étranger.

Car ta vie m’était familière.

Elle m ‘apportait les hasards venus d’un temps archaïque et pérenne.

Où s’évaporent nos os et organes ?

Dans quelles terres ? Derrière quelles chairs?

Je bouge ton corps, je sais que ton immobilité n’est pas feinte,

Tu ne bougeras plus,

Je ne pourrais que te déplacer, entouré de ce drap blanc, ton linceul.

Certains te récupèrent,

Et cherchent à réparer,

Le commissaire veut savoir ce qui s’est passé,

Le médecin légiste,

La psychiatre tente de comprendre le geste fou de celui qui t’a dérobé la vie.

Je reste à côté, au bord,

Juste au bord,

A la périphérie.

Je vois, sans voir, je survis.

La dernière image
La dernière image

Magali Bodon-Bruzel  (Psychiatre, chef de pôle SMPR-UHSA)

Philippe Dussaix  (Commissaire divisionnaire)

Dominique Lecomte  (Médecin légiste, ancienne directrice de l’Institut médicolégal de Paris)

Mathieu Pernot  (Photographe)

Lectures Sonia Pastecchia  « Carnet bord Juliette Boutillier » et Christophe Hardy,  « *La photographie judiciaire * » de Rodolphe A. Reiss.

La dernière image
La dernière image

Yann Blanchenot  (tatoueur)

Lucie de Almeida  (apprentie bouchère)

Guay de Bellissen  (écrivain)

Maria Grazia Noce  (danseuse)

Samuel Petite  (coach sportif / professeur de ju-jitsu)

Et Abdelkader Haroune  (commissaire divisionnaire, intervenant à l’Agecif « Appréhender l’univers de la police et du polar »)

Extraits musicaux : La vie dans les bois, composition de musique concrète  / Pascal Battus, Lionel Marchetti et Emmanuel Petit. No image  / Simon Fisher Turner. Les petits riens  / Chantal Dumas. *Below sea level - Bass hologramms * / Floy Krouchi. Dans la solitude des transports en commun  / Florent Colautti.

Merci au marin encreur, à district-training zone, à prim land services, à l’atelier de Sèvres, à l’agecif 

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......