LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Cosmos

Les années Youri

59 min
À retrouver dans l'émission

Entre les années 1960 et aujourd’hui, La France et la Russie, le ciel et la ville, le 
nom de Youri Gagarine sert ici de boussole.

Cosmos
Cosmos Crédits : Marie Chartron

De Marie Chartron et Nathalie Battus

Mixage : Régis Nicolas

Youri-sur-conte

Le 12 avril 1961, Youri Gagarine s’arrache à la pesanteur terrestre pour un vol en orbite de 108 minutes. La plus célèbre des voix de radio soviétique, celle de Youri Levitan, préposé aux grands événements, aux morts célèbres et aux victoires annonce l’exploit. Le sourire du cosmonaute détrône un temps toutes les icônes, son nom se propage dans les berceaux - Youri ! - et sur la carte des villes - Youri ! Cités, rues, écoles – il n’existe pas de ville russe digne de ce nom sans Gagarine sur son plan.

Ambassadeur de l’Union soviétique couvert de gloire, privé de vol, le cosmonaute entreprend d’incessants voyages autour du globe en qualité de symbole vivant après son premier et, à son grand désespoir, unique vol spatial.

Youri-sur-Seine

Autour de Paris, à mi-chemin entre propagande et rêve de l’espace, la ceinture rouge se peuple elle aussi de Gagarine : les cités HLM d’Ivry-sur-Seine, Romainville, Drancy ou Colombes portent son nom, les rues Gagarine fleurissent à Vitry, Villejuif, Bobigny. À Ivry, Youri plante en 1963 un arbre devant « sa » cité. Dans les grands bâtiments de briques rouges le long de la ligne du RER C, le club des radioamateurs se réunit et bricole aujourd’hui encore au dernier étage de la tour F, expliquant le système de radiocommunication Eart-Moon-Earth, ou autrement dit comment se servir de la lune comme réflecteur géant.

Youri-sur-Moscova

À Balashikha, dans la banlieue est de Moscou, le microquartier Gagarine s’étend au milieu de la forêt comme un archipel clairsemé. La cité basse des années 40 cède le pas aux tours moyennes des années 70, qui s’inclinent devant les hautes tours toutes récentes, encore en chantier. Le buste du cosmonaute trône à l’orée du bois, des fleurs à ses pieds. Des habitants rentrent chez eux, d’autres profitent encore un peu dehors des premières soirées d’été. Youri continue-t-il de faire rêver ?

Ce projet a reçu le soutien de la bourse Brouillon d’un rêve sonore de la Scam et de l’Institut Français de Russie, antenne de Saint-Pétersbourg.

Avec

Marcel Zaidner, organisateur de l’accueil de Gagarine à Ivry-sur-Seine,

Raymonde Laluque, ancienne directrice de l’OPHLM d’Ivry,

Pierre, habitant de la cité Gagarine-Truillot,

Michel, Pascal, Gérard membres du radio club d’Ivry,

Le groupe de traduction Philibert,

Elena Roschina, responsable des observations stellaires à l’observatoire de Pulkovo,

Maria Troitskaya, chercheuse au musée de l’astronautique à Moscou,

Vladimir Mukhin, radioamateur,

Elena Pogojeva, Guennady Litvintchuk, Svetlana Kashirina, Natalia Babykina, habitants du Microquartier Gagarine de Balashikha, et les personnes rencontrées au hasard des allées.

Traduction : Valéry Kislov

Lectures : Denis Gourdien, Masha Romanova et Nicole Barré

Merci aux archives municipales d'Ivry-sur-Seine.

Pour en savoir plus avec quelques photos des enregistrements en Russie

Sur les traces de Youri Gagarine en mai 2017
Sur les traces de Youri Gagarine en mai 2017
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......