LE DIRECT
Kurt Weill
Épisode :

WEILL ENTRE DEUX

58 min
À retrouver dans l'émission

Quand Kurt Weill fuit le nazisme à Paris (1933-1935).

Kurt Weill
Kurt Weill Crédits : Oliver Augst

Au cours d’une nuit de tempête agitée de mars 1933, Kurt Weill, le célèbre compositeur allemand, arrive à Paris. Il vient de Berlin dans la Mercedes noire du scénographe Caspar Neher. En arrivant à l’hôtel Jacob de Saint Germain-des-Prés, hormis ses deux lourdes valises, il ne possède que les ébauches d’une commande pour Radio Paris : une ballade sur Fantômas, le malfaiteur sans scrupules … 

De la légendaire mise-en-scène de la pièce sonore produite par Radio France – composée d’un ensemble de 100 personnes dont Antonin Artaud dans le rôle de Fantômas – il ne reste aucune trace ; la partition de la Complainte a également disparu. La pièce Weill entre deux imagine dans ce contexte la rencontre, lourde de conséquences, entre le compositeur et le malfrat. Elle pose la question, d’une manière subversive et ambiguë, de la transformation de Kurt Weill du « sérieux » au « divertissement ». Est-il possible que ce changement ait été orchestré par de sinistres forces… ? Fantômas, l’insaisissable maître de la fuite, surgit comme l’alter ego du compositeur, pourchassé et apatride.

Oliver Augst et Charlotte Simon
Oliver Augst et Charlotte Simon Crédits : Mathilde Salve / DR

Production Oliver Augst

Avec des chansons de Kurt Weill

Mise en ondes Lionel Quantin

Texte Stéréo Total (Françoise Cactus & Brezel Göring) 

Tourne-disques, Voix Alexandre Bellenger 

Synthétiseur, Voix Charlotte Simon 

Prise de son France Culture Pierre Monteil, Nicolas Depas Graf

Prise de son RBB Martin Seelig

Dramaturgie Astrid Ihle 

Avec le "Chœur de la Résistance" (Marcel Daemgen, Camilla Fehér, Reiner Krausz, Sylvie Kretzschmar, Luzie Meyer, Gabi Schaffner)

Coach vocal  Cidália Soares

En coproduction avec la Maison d’artistes Mousonturm, Francfort-sur-le-Main, l'Institut Français et la radio RBB (Rundfunk Berlin-Brandenburg). 

Avec le soutien de : Land Hessen – Ministère de la Science et des Arts, Office culturel de Francfort-sur-le-Main, Impuls neue Musik, Musikfonds e.V.

Charlotte Simon, Oliver Augst, Alexandre Bellanger.
Charlotte Simon, Oliver Augst, Alexandre Bellanger. Crédits : Mathilde Salve / DR

Article de Chloé Cosson pour Télérama

Musique 

  • Complainte de la Seine, 1934 (Kurt Weill, Maurice Magre)
  • La Grande Complainte de Fantômas, 1933 (Kurt Weill, Jacques Loussier, Robert Desnos)
  • Es regnet, 1933. (Kurt Weill, Kurt Weill d'après Jean Cocteau)
  • Le grand Lustucru, 1934 (Kurt Weill, paroles d'après Théodore Botrel, de Marie Galante. 1934)
  • Je ne t'aime pas, 1934 (Kurt Weill, Maurice Magre)
  • Youkali, 1934 (Kurt Weill, Roger Fernay)
  • Le roi d'Aquitaine, 1934 (Kurt Weill, Jacques Deval)
  • J'attends un navire, 1934 (Kurt Weill, Jacques Deval). L'enregistrement avec Lys Gauty à partir de 1936 devient l'hymne secret de la Résistance française.
  • Le Grand Barrage, Honegger, Jacques Tchamkerterten, Orchestre symphonique de la radio slovaque, ca. 2'00''
  • Symphonie n° 2,1933, Kurt Weill, Gewandhausorchester Leipzig, (Mov. 1) Sostenuto - Allegro molto, ca. 1'20''.
  • L'alpagueur, Michel Colombier, bande originale, ca. 0'30'''.
  • KW-Electronics01,4'50 ", Oliver Augst.
  • KW-Electronics02,3'40'', Oliver Augst. 
Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......