LE DIRECT
Lastman, tome 2.

Lastman, le pari du manga grand public

57 min
À retrouver dans l'émission

Comme chaque semaine, Culture BD revient sur un album marquant de ces vingt dernières années, aujourd'hui retour sur la série "Lastman" de Bastien Vivès, Michaël Sanlaville et Balak (Casterman).

Lastman, tome 2.
Lastman, tome 2. Crédits : Casterman

C’est en 2012 que commence l’aventure pour Bastien Vivès, Michaël Sanlaville et Balak. Les trois créateurs de la série Lastman, (Casterman, label KSTR) décident alors d’unir leur force pour un projet inédit : le lancement d’une série aux allures de manga mais à destination du grand public.  

Publié entre 2013 et 2019 Lastman se compose de douze tomes mais aussi un jeu vidéo, une adaptation en dessin-animé, une chaine youtube, des bonus, des produits dérivés, etc. Bien plus qu’une bande-dessinée, Lastman est un univers.  

C’est dans la Vallée des rois que démarre l’histoire. Nous sommes à la veille du Grand Tournoi, une compétition d’art martial à mi-chemin entre la boxe thaï et "mortal kombat". Suite au désistement de son partenaire, Adrian, huit ans, s’apprête à renoncer au moment où surgit Richard, un étranger aux intentions mystérieuses qui lui propose de faire équipe.  

Entre le garçonnet un peu naïf et le baroudeur aux gros bras une amitié va se construire, renforcée par la présence de Marianne, la mère d’Adrian, qui ne laisse pas Richard indifférent. Sauf que les intentions de Richard ne sont pas si nobles, que Marianne cache bien des secrets, qu'autour d'eux une menace grandit et que les frontières entre les mondes commencent à se fissurer. 

Une aventure épique, servie par des personnages désopilants, un humour potache et un rythme effréné. Sans oublier quelques tragiques rebondissements : Lastman est une série addictive mais peut-être plus sérieuse qu’il n’y parait.. 

Lastman
Lastman Crédits : Casterman

Un parcours initiatique au croisement des mondes

Le point de départ, c'est l'envie de faire un manga ! (...) En réalité, cela n'a jamais été un manga ; on l'a fantasmé dans la méthode de travail, dans l'intention, dans le rythme, on a même singé finalement le travail des mangakas. Sur le plan du dessin, on est très loin des dessins japonais, il n'y a pas de trame, les aplats sont fait de manière électronique sur des tablettes graphiques. (...) C'est un ersatz et une innovation ! Didier Borg

Cette idée de transgression est constamment présente dans la bande dessinée. (...) Ce sont des auteurs imprégnés de références aux années 80' et 90'. Mimoun Larrssi

On peut évoquer l'univers transmédia de Lastman. (...) Le personnage de Marianne prend de l'épaisseur au fil des albums. La défense de son fils fait qu'elle se replonge aussi dans les pouvoirs qu'elle a comme combattante. Catherine Duthu

Pour aller plus loin

Le Gaufrier, le podcast de bande-dessinée

La plateforme Delitoon

Le dessin-animé "Lastman", saison 1 sur France tv

Prix France Culture BD des étudiants

Boomerang, entretien avec Bastien Vivès, en 2016, France Inter

Intervenants
  • Fondateur de la plateforme Delitoon. Anciennement éditeur chez Casterman.
  • Libraire à la librairie "M'enfin" à Rennes et co-animateur du podcast Le Gaufrier
  • Journaliste à la rédaction de France Culture, présentatrice des journaux de 7h, 7h30 et 9h, membre du jury du Prix France Culture BD des étudiants.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......