LE DIRECT

Peindre entre Mogador et Ivry

1h
À retrouver dans l'émission

Réalisation : Rafik Zénine

Artiste franco-marocaine, Najia Mehadji offre une œuvre habitée par l’ambivalence.

Celle-ci se manifeste à travers la pluralité des référents lorsque, dans certaines de ses toiles, le rythme rotatif régulier se dilapide en gerbe qui meurt en coulée de poussière d’eau : alors ce qui ressemble à la robe du derviche mevleni se trouve emporté vers l’écume.

Ainsi les toiles de cette série blanche font voyager le spectateur de l’Anatolie aux bords africains de l’Atlantique, de Konya, la ville de Rûmî, à Essaouira, la cité des juifs et des négro-africains gnawas. On passe de la danse céleste ordonnancée - platonicienne, symbolisant la rotation des sphères, l’harmonie de l’univers - au chaos de l’océan qui cogne furieux contre les remparts de Mogador abritant la scène qui accueille la musique de transe entre gravité de gumbri et braise sonore des crotales de fer.

Toute cette atmosphère imprègne le peintre qui travaille dans le retrait de l’atelier nomadisant entre la banlieue de Paris (Ivry) et la campagne âpre, rugueuse, qui, à quinze km d’Essaouira, change radicalement de climat. Et cette migration dans la constance du retrait produit un rythme obtenu par l’usage que fait l’artiste d’un pinceau coréen qui n’était pas destiné à la peinture mais à maroufler le papier.

Ces gestes inscrivent sur le support des formes étrangement ressemblantes à ce qui apparaît sur les toiles d’un autre peintre, l’anglaise Erin Lawlor (née à Epping en 1962, vivant en France depuis 1987, ses récentes peintures ayant été montrées à Los Angeles, George Lawson Gallery).

Certaines œuvres de Najia Mehadji sont visibles cet automne dans deux expositions collectives :

pARTages, artistes migrateurs du XXe siècle , musée Scripturial d’Avranches (21 septembre/1er décembre 2013)

Traits d’union, Paris et l’art contemporain arabe , exposition itinérante, Villa des Arts, Rabat, 5 novembre/31 décembre 2013.

Bibliographie :

Najia Mehadji, Monographie avec la participation de plusieurs auteurs, dont Rémi Labrusse, Christine Buci-Glucksmann, Peggy Inès Sultan, Mohamed Rachdi, Philippe Piguet, aux éditions Art Point, collection « Moroccan Art Books », imprimé au Maroc (2012).

Le n° d’octobre 2013 de la revue parisienne Art Absolument consacre un dossier à l’œuvre de Najia Mehadji.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......