LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L’architecture d’Hassan Fathy

59 min
À retrouver dans l'émission

C’est en tant que commissaire de l’exposition : Hassan Fathy, une ambition égyptienne, que Serge Santelli est reçu.

Lui-même architecte et professeur émérite de L’Ecole de Paris-Belleville, Santelli a dirigé pendant une longue période un laboratoire de recherche sur le rapport entre architecture et patrimoine. Il a beaucoup travaillé en ce sens dans les villes de la rive sud de la Méditerranée et d’Orient.

C’est en cette qualité qu’il organise au Caire une exposition consacrée au grand architecte égyptien de réputation internationale Hassan Fathy décédé en 1989. Cette exposition a lieu au centre des arts de Gezira à la lisière de Zamalek au Caire. Elle durera jusqu’au 22 janvier. Y sont montrés nombre de dessins, de photographies et de maquettes qui reproduisent les œuvres du grand maître qui, en avance sur son temps, avait, depuis les années 1940, prôné une architecture écologique, utilisant les techniques vernaculaires (inspirées formellement de la tradition nubienne). Répudiant le béton, il a préféré utiliser la terre comme matériau de base. Il a amélioré ce type de technique millénaire en faisant appel au laboratoire de recherche.

Il a réalisé dans ce matériau des bâtis pour les paysans démunis. Ainsi a-t-il baissé le coût de la construction de 20 fois. Mais il a aussi accordé à ce matériau une dignité monumentale inspirée de l’architecture religieuse et civile cairote, surtout celle de l’époque mamelouk (XIIIe-XVIe siècle).

Dans sa conception, Fathi insiste sur la fonction thermodynamique de l’architecture classique et vernaculaire ; il rationalise à l’extrême telle fonction en soumettant les éléments qui la soutiennent à la rigueur technique des procédés scientifiques d’aujourd’hui. Loin d’être passéiste ou nostalgique, l’architecture de Hassan Fathy s’avère fonctionnelle, économique, intégrée, non polluante.

Bref, elle a toutes les qualités pour être perçue comme une architecture à venir capable de servir le temple, le palais, la demeure bourgeoise comme l’humble habitat du paysan pauvre.

Bibliographie :

Hassan Fathy, Construire avec le peuple, Sindbad-Actes Sud, 1979.

Hassan Fathy, An Egyptian Ambition, catalogue, ouvrage colectif sous la direction de Serge Santelli, Gezira Art Center, 2011-2012

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......