LE DIRECT

Le défi de la civilisation

49 min
À retrouver dans l'émission

Une étape supplémentaire dans l'oeuvre du politologue Gilles Kepel en laquelle il confronte les deux récits qui se sont opposés depuis le 11 septembre 2001 pour déchiffrer l'état du monde et le rapport de force qui l'habite. D'une part, se nourrit des faits et des mythes la guerre américaine contre la terreur ; d'autre part se construit la légende des djihadistes qui se veut épique en partant à l'assaut de la citadelle impériale. La barbarie est née de cette double conjonction, les images qui ont transité par nos écrans de télévision et d'ordinateur en témoignent (otages occidentaux égorgés en Irak, victimes déchiquetées des attentats suicides, prisonniers irakiens et d'autres musulmans humiliés à Abou Ghraïb et torturés à Guantanamo). Sur le terrain, aucun des deux camps n'a obtenu une victoire décisive. La voie a été ouverte à l'ennemi partagé, l'Iran, lequel réussit à raviver le conflit millénaire qui divise chiites et sunnites, Persans et Arabes, faisant planer la possibilité de l'arme nucléaire sur la zone pétrolifère du Golfe et sur Israël. Et c'est en Europe que se trouvent rassemblées les conditions qui peuvent, face à la barbarie, relever le défi de civilisation. Une seule condition à cela : savoir maintenir l'exemplarité du recours à la rigueur du droit devant les agressions terroristes et leurs provocations. Bibliographie : Gilles Kepel, Terreur et martyre , Flammarion, 2008

Intervenants
  • Politologue. Titulaire de la chaire Moyen-Orient Méditerranée à l’ENS. Professeur à l’université Paris Sciences et Lettres.
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......