LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Mahomet, de Voltaire

49 min
À retrouver dans l'émission

La pièce crée un personnage de fiction inspirée de la figure historique pour dénoncer le fanatisme, tout fanatisme, au-delà de son illustration par le fondateur de l'islam. Dans la pièce, Mahomet est présenté comme un politique machiavélien, imposteur jouant au pontife pour former des fanatiques qui lui sont dévoués comme esclaves, il en arme la main pour exécuter aveuglément ses ordres criminels. Cette figure du fanatique incarnée par le personnage de Séide est destinée à rappeler les agissants dans le contexte de la Saint-Barthélémy, les Ravaillac, Clément et compagnie. Malgré son islamophobie apparente, Voltaire est, par ailleurs beaucoup plus nuancé sur l'Islam. Cette pièce n'a pas pour visée particulière l'islam dont Voltaire peut admirer la civilisation et sa tolérance relative, manifeste notamment à travers la politique des Millet appliquée à son époque par la Grande Porte. Ce qui est visé c'est le fanatisme auquel telle religion prédispose. Aussi Le fanatisme ou Mahomet le prophète déploie un texte qui mérite d'être entendu aujourd'hui pour l'édification des citoyens (dans la pluralité de leurs origines) sur les mécanismes psychologiques de ce phénomène criminel ainsi que de ses effets séditieux et contraires au dépassement de soi qu'exige le convivium républicain. Bibliographie : Voltaire, Le fanatisme ou Mahomet le prophète , GF Flammarion Id, Le Dictionnaire philosophique (articles : Fanatisme et Tolérance), GF Flammarion Id, Essai sur les moeurs (voir notamment chapitre 7)

Intervenants
  • Maître de conférences à l’Université de Paris X-Nanterre
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......