LE DIRECT
Musicien devant le Parlement
Épisode 3 :

Négocier l’émancipation : une lutte sans fin

58 min
À retrouver dans l'émission

La vie quotidienne des Iraniens apparaît tiraillée entre loi islamique et envies de modernité. De la rue à l’espace intime, les espaces de liberté se négocient progressivement. Quelles ont été les dernières conquêtes sociales ? Où se situent les nouvelles frontières de l'émancipation ?

Musicien devant le Parlement
Musicien devant le Parlement Crédits : ATTA KENARE - AFP

Malgré la rigidité des normes - religieuses, politiques ou sociales - qui régissent l’espace public, la société iranienne a su créer et occuper des interstices vacants, devenus autant de lieux de revendications voire de contestations.

La rue d’abord, qui chaque jour accueille nombre de manifestations, mais aussi le jardin, la mosquée, la voiture, le restaurant, la salle de sport, jusqu’au logement privé où les réunions en tout genre sont autant d’occasion d’affirmer une individualité émancipée.

Si le gouvernement devient flexible, c'est qu'il y a des débats internes qui pèsent. Fariba Adelkhah

La société iranienne, semble se moderniser beaucoup plus rapidement que son encadrement institutionnel et ne cesse de repousser les limites de la censure et du contrôle social.

Quid des femmes ?

Les femmes, dont le voile est le symbole paradoxal à la fois de leur présence dans l’espace public et de leur soumission aux règles patriarcales, sont en pointe de ces évolutions. Elles sont ainsi au cœur de l’articulation difficile entre le privé et le public, l’intime et le politique, jusqu’à risquer peut-être une forme de schizophrénie.

Alors quel bilan faire de leur influence grandissante dans le champ socio-politique ?Comment la place et le rôle des iraniennes ont-ils été « négociés » avec les autorités depuis l’avènement de la République islamique ? Quelles sont les nouveaux lieux à conquérir, les nouvelles frontières de l’émancipation sociale ? Va-t-on inexorablement vers un assouplissement du contrôle politique et religieux, un assouplissement qui serait la condition nécessaire au maintien du régime ?

Une émission préparée par Marguerite Catton.

Extraits sonores :

- Femmes se révoltant contre le port du hijab lors d’une grande marche à Téhéran (dès le 8 mars 1979) - Discours de l'ayatollah Khamenei sur le rôle des femmes dans une conférence qui leur était dédiée (7 juillet 2012)

- Femmes se révoltant contre le port du hijab lors d’une grande marche à Téhéran (dès le 8 mars 1979) 

- Extrait du film Iranien de Mehran Tamadon, un des quatre religieux ultra-conservateur donne son avis sur la musique à écouter ou à ne pas écouter

- Extrait du documentaire Iran : Cache-cache avec les mollahs de Mylène Massé et Reza Madi (diffusé sur ARTE le 22 décembre 2017)

Extraits musicaux :

- Gharibaneh de Reza Mazandarani (label : autoproduit)

- Saaghiya de Sasy 

Pour aller plus loin :

Rencontre avec la sociologue, journaliste et écrivaine Faranguis Habibi autour de son oeuvre à l'occasion de la sortie de son livre autobiographique, La Guerre m’a parlé de loin (Stock, 2019). Le 7 février à la librairie Le Tiers Mythe (21 rue Cujas dans le 5ème arrondissement de Paris).

Chroniques

11H53
5 min

Le Tour du monde des idées

Folie des foules versus intelligence collective
Intervenants
  • journaliste au Point, ancien correspondant à Téhéran
  • sociologue, chargée de cours à l'université Paris-Sorbonne
  • anthropologue, chargée de recherches au Centre d'études et de recherches internationales (CERI) à Sciences-Po.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......