LE DIRECT
L'astronaute de la NASA Reid Wiseman et l'astronaute de l'Agence spatiale européenne Alexander Gerst, le 7 octobre 2014.
Épisode 3 :

Elon Musk : l’entrepreneur interstellaire

58 min
À retrouver dans l'émission

Lancée en 2002, SpaceX est entièrement financée sur les fonds privés d'Elon Musk. Depuis son arrivée, l'entreprise spatiale a totalement bouleversé le secteur. Comment Elon Musk est-il parvenu à s’imposer dans l’univers extrêmement encadré de l’industrie spatiale ?

Elon Musk, propriétaire de SpaceX et PDG de Tesla, pose sur le tapis rouge aux côtés du PDG d'Axel Springer, Mathias Doepfner, pour la cérémonie des prix Axel Springer, à Berlin, le 1er décembre 2020.
Elon Musk, propriétaire de SpaceX et PDG de Tesla, pose sur le tapis rouge aux côtés du PDG d'Axel Springer, Mathias Doepfner, pour la cérémonie des prix Axel Springer, à Berlin, le 1er décembre 2020. Crédits : HANNIBAL HANSCHKE / POOL - AFP

En 2016 au Congrès international d’astronautique à Guadalajara au Mexique, un homme prédit à son auditoire la destruction de la Terre et propose comme solution de s’exiler sur Mars. 

Cet homme, c'est Elon Musk, le célèbre fondateur de la société SpaceX aujourd’hui leader du marché privé dans le spatial. Si l’assistance applaudit ce jour-là, le public d’Elon Musk a toujours été, et reste encore partagé. Il y a les fans absolus qui voient en lui un visionnaire, un génie, un  homme capable de donner un horizon à l’humanité. Puis il y a les sceptiques qui pointent la démesure, le coût, l’infaisabilité des projets de l’homme d’affaires. Si ces derniers étaient les plus nombreux au début de l’aventure SpaceX, raillant les ambitions de Musk de créer ses propres fusées, qui plus est à les rendre réutilisables, les critiques se font aujourd’hui plus discrètes et plus prudentes.  

Nul ne peut nier que SpaceX est une incroyable réussite. Lancée en 2002 et entièrement financée au départ par les fonds privés du milliardaire, l’entreprise spatiale est aujourd’hui l’unique compagnie à proposer des vols habités dans l’espace. C’est d’ailleurs la fusée Falcon 9  qui conduira la semaine prochaine Thomas Pesquet et ses collègues  américains et japonais vers la Station spatiale internationale. Si la NASA est aujourd’hui son principal client, Elon Musk ne perd pas de vue ses propres objectifs, à commencer par la conquête de Mars. 

Comment le milliardaire est-il parvenu à s’imposer dans l’univers extrêmement encadré de l’industrie spatiale ? Le succès de SpaceX est-il le signe de la nouvelle ère du privé dans l’Espace ? Les utopies martiennes d’Elon Musk sont-elles à prendre au sérieux ? 

SpaceX apprend de ses échecs, innove par la rupture pour aller de l’avant. Le développement de la fusée Starship à Boca Chica est intéressant de ce point de vue. Il y a eu des explosions assez dangereuses après son atterrissage, et à chaque fois c’est un problème qui est isolé sur un moteur, sur l’aérodynamisme, sur la cuve… Il y a plein de choses qui avancent au fur et à mesure. C’est un mode de développement qui tranche avec le business « as usal » de l’industrie qui demande des délais bien plus longs puisque la NASA ne fait pas exploser des moteurs. Arnaud Saint-Martin

L’administration Trump, lorsqu’elle a décidé de relancer le programme lunaire, a donné à la NASA un objectif, un programme et des dates. Elle a construit une nouvelle architecture avec la NASA en tête, ce qui a permis de rétablir des relations plus normalisées avec les acteurs privés. Musk et Besos se sont volontiers remis dans le sillage de ce grand programme qui permet beaucoup de dépenses publiques et auxquelles ils veulent s’approvisionner, sans quitter leurs propres projets. Aujourd’hui la concurrence a donc changé. La NASA a délégué le transport des astronautes vers la station puisque le centre de gravité américain s’est déplacé vers la Lune. Xavier Pasco

Seconde partie - le focus du jour 

Starlink, en pôle position dans la course aux satellites

Fournir internet aux zones les plus reculées du globe, et pourquoi pas jusque dans l’espace. C’est l’objectif de Starlink, un projet de méga-constellation de satellites de télécommunication en orbite terrestre basse, développé à toute vitesse par Elon Musk. Trois ans après le lancement de ses deux premiers satellites de démonstration Tintin 1 et Tintin 2, le milliardaire américain en a placé 1300 en orbite, grâce à ses fusées Falcon 9. Un score qui le place loin devant ses concurrents, qui sont plusieurs à développer des projets similaires.

Les méga-constellations satellites constituent-elles le nouveau front de la guerre des étoiles ? Dans quelle mesure le calendrier de Starlink est-il calqué sur les besoins de la Défense américaine ? Elon Musk compte-t-il sur les bénéfices de ce projet pour financer son exploration de Mars ?

En début d’année, il y a eu l’annonce que la constellation Starlink allait être utilisée pour distribuer de l’information et réduire la fracture numérique d’un point de vue civil, puis il y a eu des annonces de contrats de défense militaire. Les États-Unis ont confié un contrat de plusieurs centaines de millions de dollars à Starlink pour contribuer au transit des informations de défense. Nous sommes dans un monde où les aspects civils et militaires de cette diffusion d’informations sont très imbriqués. Muriel Lafaye

Une émission préparée par Margaux Leridon. 

Références sonores 

  • Elon  Musk annonce, lors d’un Congrès international d’astronautique à  Guadalajara en 2016, sa ferme intention d’envoyer des hommes sur Mars  dans la décennie à venir (Space X, 28 septembre 2016)
  • Extrait  d’une interview de Gwynne Shotwell, directrice d’exploitation de Space X, dans laquelle elle dresse le portrait plutôt flatteur d’Elon Musk (CNBC,  22 mais 2018)
  • Après  trois tentatives infructueuses, le nouveau prototype de la fusée  Starship de SpaceX s'est encore une fois écrasé le 30 mars dernier lors  d'un essai, a confirmé sur Twitter le fondateur de l'entreprise, Elon Musk (Le Figaro, 30 mars 2021)
  • Extrait  d’une vidéo dans laquelle le milliardaire japonais Yusaku Maezawa  convie huit autres personnes à l’accompagner dans le vaisseau Starship  pour le voyage touristique DearMoon prévu à l’horizon 2023 (Extrait vidéo DearMoon, 02 mars 2021)
  • Elon  Musk à propos de son projet Starlink en mars 2020. Il explique notamment que le but de ce projet est de desservir les zones les plus difficiles d’accès (I need more space, 09 mars 2020)

Références musicales 

  • « Barnowl » de Caribou (Label : Leaf)
  • « Spaceman No More (Neil Armstrong) » de Darren Hayman (Label : Hefnet)

Chroniques

11H53
5 min

Le Tour du monde des idées

Postérité de la pensée d'Erich Fromm (3/3) : Psychologie sociale : un outil pour éclairer nos maux ?
Intervenants
  • Directeur de la Fondation pour la recherche stratégique et spécialiste de l’espace
  • sociologue, chargé de recherches au CNRS.
  • responsable du pôle Intelligence économique au Centre National d’Études Spatiales (CNES) et cheffe de projet Observatoire d’économie spatiale
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......