LE DIRECT
Parade militaire et démonstration de drones à Pékin, le 3 septembre 2015
Épisode 1 :

Des robots et des guerres

57 min
À retrouver dans l'émission

Selon un rapport du Sénat, le marché mondial des drones civils et militaires qui s'élevait à 4 milliards de dollars en 2015 devrait atteindre 14 milliards par an en 2025. Si la robotisation s'immisce de plus en plus sur le terrain militaire quels sont les enjeux d'une automatisation des conflits ?

Parade militaire et démonstration de drones à Pékin, le 3 septembre 2015
Parade militaire et démonstration de drones à Pékin, le 3 septembre 2015 Crédits : GREG BAKER - AFP

Il y a quelques semaine, la France a annoncé sa décision d’armer ses drones de surveillance. Cette pratique n’est pas nouvelle, et la robotisation des champs de bataille est désormais une réalité avec laquelle les stratèges doivent composer. Toutes les grandes nations s'engagent aujourd'hui dans des programmes militaires de recherche et développement d’appareils armés aériens, navals mais aussi terrestres. 

En tant que leader dans la course à l'intelligence artificielle, les États-Unis ont intégré au sein de leur doctrine de défense l'utilisation de drones de combat, notamment dans la guerre contre le terrorisme. 

Mais rejoints notamment par la Russie et la Chine, les Etats-Unis ne sont plus les seuls à s'engager dans cette escalade de la robotisation des systèmes d'armes. Une robotisation qui transforme nécessairement l’art de la guerre et pose de nombreuses questions éthiques, juridiques, réglementaires.

L’année dernière, des chercheurs, des scientifiques et des entrepreneurs ont d’ailleurs adressé une lettre ouverte à l’ONU dans laquelle ils mettaient en garde contre le danger d’armes de plus en plus autonomes.

Ce qui semblait être un fantasme de science-fiction deviendrait-il une réalité ? Entre robotisation de la guerre et cyberattaque : allons-nous vers une guerre déshumanisée ? Et comment l’encadrer ? 

Une émission préparée par Camille Humbert.

Chroniques

11H53
5 min

Le Tour du monde des idées

Pourquoi Stephen King a retiré "Rage" de la circulation aux Etats-Unis
Intervenants
  • ingénieur de recherche au CREC Saint-Cyr, et a passé auparavant près de 20 ans dans le monde industriel du secteur des Télécommunications.
  • Directeur adjoint de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS)
  • Professeure de géopolitique à l’Université Paris 8 et directrice du centre Géopolitique de la Datasphère (GEODE)
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......