LE DIRECT
Le président chinois Xi Jinping s'apprête à faire un discours lors du banquet de bienvenue du sommet sur la nouvelle Route de la soie, le 14 mai 2017 à Pékin.
Épisode 2 :

“One belt, one road”: la nouvelle conquête de l’ouest

58 min
À retrouver dans l'émission

En mai dernier s'est tenu le premier sommet des "Routes de la soie" à Pékin. Le projet du président chinois Xi Jinping, de relier la Chine au continent européen, n'avance cependant qu'à petits pas. Ce programme de développement asiatique sert-il avant tout les intérêts chinois ?

Le président chinois Xi Jinping s'apprête à faire un discours lors du banquet de bienvenue du sommet sur la nouvelle Route de la soie, le 14 mai 2017 à Pékin.
Le président chinois Xi Jinping s'apprête à faire un discours lors du banquet de bienvenue du sommet sur la nouvelle Route de la soie, le 14 mai 2017 à Pékin. Crédits : WU HONG / POOL - AFP

A l’automne 2013, le président Xi Jinping annonçait, depuis la capitale Astana du Kazakhstan, un nouveau partenariat économique et commercial entre son pays et les provinces de l’Ouest.

Baptisé « les nouvelles routes de la soie », paré du prestige historique et onirique du désert, de la steppe et des caravansérails, ce projet – nommé « one belt, one road » - est avant tout un gigantesque programme d’investissement dans des infrastructures de transport en Asie du Sud-Est, en Asie centrale, au Moyen-Orient, et en Europe orientale.

Au moyen de prêts accordés par des banques chinoises, au moyen d’entreprises chinoises payées par les Etats récipiendaires de ces prêts, au moyen d’une main d’œuvre chinoise délocalisée ; la Chine s’impose, dans ces pays étrangers, comme le moteur - mais aussi le bénéficiaire - de leur développement, y exportant les recettes de sa propre émergence. Bref, la deuxième puissance mondiale impose son empire économique sur la scène internationale.

Pourtant, depuis cette grande année 2013, malgré les annonces spectaculaires et les effets rhétoriques, les grands travaux avancent lentement. Au point que l’on est en droit de s’interroger.

Les nouvelles routes de la soie sont-elles véritablement l’ambitieux projet à dimension mondiale qu’on nous avait annoncé ?

Mais surtout, et au-delà de cette question : quels sont les fondements de l’expansionnisme économique chinois ? Comment se déploie-t-il en dehors de ses frontières ? 

Pékin est devenu aujourd’hui la deuxième économie mondiale et ambitionne d’en devenir la première, damant le pion au rival américain. Mais la Chine a-t-elle les moyens de ses ambitions ? Jusqu’où peut aller son expansionnisme économique ? Et quels obstacles devra-t-elle surmonter pour y parvenir ?

Une émission préparée par Marguerite Catton et Léa Sabourin. 

Chroniques

11H53
5 min

Le Tour du monde des idées

Crise européenne et défiance envers les élites
Intervenants
  • président d’honneur de l’Institut HEC - Eurasia
  • chercheur au Carnegie Endowment for International Peace et à la Harvard Kennedy School, chercheur associé à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS) et professeur invité à l’ESSEC
  • directeur de recherche émérite au CNRS/ EHESS
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......