LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des manifestants se sont présentés devant la Cour suprême américaine lorsque le juge Brett Kavanaugh a écouté les plaidoiries à Washington, le 9 octobre. Le 6 octobre, des protestants s'étaient déjà mobilisés contre sa nomination à la Cour Suprême.
Épisode 4 :

De Washington à Buenos Aires : l’éternel combat de l’avortement

58 min
À retrouver dans l'émission

Alors que les femmes dénoncent les violences qu'elles subissent sans trouver attention à la tête de l'état, la nomination de Brett Kavanaugh pour devenir juge à la Cour suprême sonne comme une provocation. Sa nomination sera-t-elle synonyme de durcissement des lois en matière d’avortement ?

Des manifestants se sont présentés devant la Cour suprême américaine lorsque le juge Brett Kavanaugh a écouté les plaidoiries à Washington, le 9 octobre. Le 6 octobre, des protestants s'étaient déjà mobilisés contre sa nomination à la Cour Suprême.
Des manifestants se sont présentés devant la Cour suprême américaine lorsque le juge Brett Kavanaugh a écouté les plaidoiries à Washington, le 9 octobre. Le 6 octobre, des protestants s'étaient déjà mobilisés contre sa nomination à la Cour Suprême. Crédits : ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP - AFP

Alors qu’il était sous pression depuis les accusations de viols, Brett Kavanaugh a finalement été investi dans sa fonction de juge assesseur à la Cour suprême des Etats-Unis. 

Il y a une politisation de la question de l’avortement (...) les présidents américains font en sorte de nommer des juges qui ont un positionnement similaire au leur concernant l'avortement - Camille Froidevaux-Metterie

Au cours de la cérémonie, le président Trump a cru bon de présenter à Brett Kavanaugh, ainsi qu’à sa famille, au nom de la nation américaine, ses excuses pour les terribles souffrances qu’ils ont dû endurer avec cette plainte d’agression sexuelle portée par l’universitaire Christine Blasey Ford. Quelle que soit la vérité des allégations et dénégations, la compassion de Donald Trump envers la famille Kavanaugh n’en résonne pas moins de manière ironique. 

L'avortement, une place « à part » dans la lutte pour les droits des femmes ?

En effet, alors que les femmes ne cessent de dénoncer les violences qu’elles subissent, sans trouver attention ni réponse à la tête de l’état, alors que Kavanaugh pèsera de tout son conservatisme sur le futur des lois fédérales – notamment en matière d’avortement -, le tout sonne évidemment comme une provocation. La bataille de l’avortement va-t-elle reprendre aux Etats-Unis, 45 ans après l’inscription de son droit dans le corpus fédéral ? 

Et d’ailleurs quelles sont les régressions que l’on observe, dans la pratique, sur l’ensemble du territoire américain ? Nous serions-nous trompés en pensant que le « Droit à l’avortement » était un acquis et qu’on ne pouvait pas revenir dessus ? Aurait-il une place « à part » dans la lutte pour les droits des femmes ?

Une émission préparée par Marguerite Catton et Maïlys André.

Pour aller plus loin :

Les deux associations créées par Rebacca Gomperts : Women on Waves et Women on Web.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Extraits sonores : 

- Au terme de sa campagne électorale, Donald Trump déclarait que dès qu’il serait élu, il nommerait un juge anti-avortement à la Cour suprême (Fox News, 06 novembre 2016)

- Des milliers de militants contre le droit à l'avortement se sont rassemblés dans la capitale américaine pour leur "Marche pour la vie" annuelle (AFP, 19 janvier 2018)

- Déclaration de Donald Trump au cours de laquelle il nomme Brett Kavanaugh à la Cour suprême (AFP, 09 juillet 2018)

- Donald trump se vantant d’être désormais à la tête d’un pays gouverné par les anti-avortements (Extrait discours officiel, 23 mai 2018)

- Une des rares interviews de Ruth Bader Ginsburg dans laquelle elle relate avec malice la place des femmes à la Cour suprême des Etats-Unis (BBC, 23 février 2017)

- Deux réactions de manifestantes pro-avortement lorsque les sénateurs argentins rejettent, le 9 août dernier la légalisation de l'avortement dans le pays du pape François. (Euronews, 09 août 2018)

- Interview de Rebecca Gomperts par Maïlys André

Extraits musicaux : 

- « Further » d’Autechre (label : Warp)

- « Viene de mi » de la chanteuse argentine féministe La Yegros (label : Waxploitation)

Chroniques
11H53
5 min
Le Tour du monde des idées
Le tour du monde des idées du jeudi 11 octobre 2018

Bibliographie

Intervenants
  • philosophe féministe, professeure de science politique et chargée de mission égalité-diversité à l’Université de Reims Champagne-Ardenne
  • professeur de sociologie et de science politique à l’Université de Buenos Aires.
  • médecin, fondatrice de Women on waves et de Women on web.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......