LE DIRECT
Détail d'une mosaïque du XIIIème siècle de la basilique Saint Marc à Venise représentant l'ivresse de Noé
Épisode 4 :

Du Salut à la bonne moralité : islam, judaïsme et christianisme au fond de la bouteille

58 min
À retrouver dans l'émission

Si la Bible regorge de références au vin, la promotion de l’alcool ou son interdiction au sein du monde musulman revient régulièrement sur le devant de la scène, acquérant une dimension politique bien plus que religieuse. Comment comprendre les variations politiques de son application ?

Détail d'une mosaïque du XIIIème siècle de la basilique Saint Marc à Venise représentant l'ivresse de Noé
Détail d'une mosaïque du XIIIème siècle de la basilique Saint Marc à Venise représentant l'ivresse de Noé Crédits : Luisa Ricciarini / Leemage - AFP

Si la Bible regorge de références à la vigne à travers les différentes figures de Noé, Moïse, Joseph ou encore David ; si le christianisme a tissé autour du cep un réseau symbolique tel que le vin est placé au cœur du sacré, l’Islam a développé dans la voie du Salut une exigence de lucidité prohibant l’ivresse.

Dans les textes en tout cas !  Car pour autant, si les pays arabo-musulmans sont encore parmi les plus sobres à l’échelle mondiale, la consommation d’alcool y est en hausse et finalement on peut dire que sur toutes les rives de la Méditerranée, le vin n’a jamais disparu.

Saisie par les puissants pour asseoir leur pouvoir ou revendiquée par les poètes pour nourrir leur pensée, la promotion de l’alcool ou son interdiction au sein du monde musulman revient régulièrement sur le devant de la scène. Périodiquement, l’interdit se revitalise et se réactive, acquérant une dimension politique bien plus que religieuse.

Depuis les Printemps arabes, on le voit reprendre de la vigueur, en Tunisie notamment, où la question de l’alcool ravive les tensions entre tenants de l’Islam politique et partisans d’une modernité laïque.

Alors quelle est la fonction de cet interdit dans la pratique religieuse ? Comment comprendre les variations politiques de son application ? Que charrie donc l’alcool en plus de l’ivresse pour polariser autant les sociétés ? 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Crédits musicaux:

Musique du début : « Samira » d’Acid Arab (label : Versatile).

Musique de fin : « La Paume fardée » est un éloge du vin mystique chanté ici par Aïcha Redouane et que l’on retrouve dans le disque « Machreq » paru chez Ocora-Radio France en 2014.

Une émission préparée par Marguerite Catton et Garance Munoz.

Chroniques

11H53
5 min

Le Tour du monde des idées

Des calculs de politique intérieure, aux effets désastreux sur le plan international
Intervenants
  • docteur en histoire contemporaine dont la thèse porte sur la consommation d'alcool dans la Tunisie coloniale.
  • conférencière, spécialiste du vin en Israël, membre du réseau international de la Chaire Unesco « Culture et traditions du vin » de l’Université de Bourgogne
  • professeur émérite d’histoire des religions à l’Université de Lyon 2
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......