LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le candidat d'extrême droite Jair Bolsonaro prend la parole lors d'un meeting à Brasilia, le 5 septembre 2018.
Épisode 1 :

Elections : la tentation de l’extrême droite

58 min
À retrouver dans l'émission

Lula désormais inéligible, c'est Jair Bolsonaro, le controversé candidat d'extrême droite qui est en tête à la présidentielle brésilienne. Misogyne et nostalgique de la dictature militaire, il se pose en pourfendeur d'une élite corrompue. Le Brésil sera-t-il tenté de prendre le virage populiste ?

Le candidat d'extrême droite Jair Bolsonaro prend la parole lors d'un meeting à Brasilia, le 5 septembre 2018.
Le candidat d'extrême droite Jair Bolsonaro prend la parole lors d'un meeting à Brasilia, le 5 septembre 2018. Crédits : EVARISTO SA / AFP - AFP

C’est un scrutin disputé qui s’annonce pour le pays :  dimanche prochain, les Brésilien.ne.s se rendront aux urnes pour les élections générales. Ils devront notamment désigner celui ou celle qui sera leur prochain chef d’état.

Parmi les 13 candidats en lice, deux semblent se détacher nettement

A gauche, celui qui a remplacé au pied levé l’ancien président Lula empêché de concourir : Fernando Haddad. Le candidat du parti des travailleurs est parvenu à réaliser une remontée spectaculaire ces dernières semaines parvenant à rassembler 16% des intentions de votes - selon les derniers sondages publiés par l’institut Datafolha, bien que certains instituts le mesurent à plus de 20-22%.

Mais largement en tête, celui vers lequel tous les regards se braquent : Jair Bolsonaro,  qui caracole en tête à 28% des intentions de votes, bien que sa campagne soit interrompue depuis qu’il a été victime d’une attaque au couteau il y a quelques semaines.

Jair Bolsonaro ou le spectre du populisme 

Fervent défenseur de la peine de mort, raciste décomplexé, nostalgique de la dictature militaire, militant inflexible contre la légalisation de l’avortement ; le programme de Bolsonaro laisse planer sur le Brésil le spectre du populisme et de l’arrivée de l’extrême-droite au pouvoir.

Alors le favori des sondages parviendra-t-il à l’emporter ? Fernando Haddad sera-t-il capable de rassembler autour de lui un front républicain ? Surtout, comment comprendre cette montée en puissance de la droite radicale ? Que nous dit-il de la crise que traverse le pays ?

Une émission préparée par Samuel Bernard.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Extraits sonores : 

- Fernando Haddad harangue ses troupes lors d’un discours début septembre (The Real News, 11 septembre 2018)

- Jair Bolsonaro lors de la Conférence nationale des maires en juin dernier (Bolsonaro TV, 20 juin 2018)

- Eduardo Paes, lors d’un entretien télévisé mi-septembre, revenait sur ce qui fait selon lui la qualité d’un bon maire pour Rio de Janeiro (RJTV, 13 septembre 2018)

Extraits musicaux :

- « Oriental » du groupe de São Paulo Altair (label : Tropical Twista records)

- « Sou eu » de Sergio Mendes avec Seu Jorge (label : Okeh)

Chroniques
11H53
5 min
Le Tour du monde des idées
La culture occidentale mérite-t-elle encore d'être enseignée dans les universités australiennes ?
Intervenants
  • Directeur du Centre d'étude de la vie politique (CEVIPOL), co-directeur du Centre d'étude des Amériques (AmericaS) à l’Université Libre de Bruxelles.
  • juriste, docteur en histoire, maitre de conférence à l'Université catholique de Rio de Janeiro
  • historienne du Brésil contemporain, professeure à l'université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et chercheuse à l'Institut d'histoire du Temps Présent
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......