LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le pape François a reconnu « avoir commis de graves erreurs d’appréciation et de perception » dans l’affaire de pédophilie chilienne
Épisode 1 :

Abus sexuels au Chili : le mea culpa du Saint-Siège

58 min
À retrouver dans l'émission

Si les accusations d’abus sexuel envers les représentants de l’Eglise catholique ne sont pas inédites, le scandale chilien l’est bel est bien, révélant des complicités au plus haut de la hiérarchie cléricale. Alors l’affaire chilienne forcera-t-elle l’Eglise à rompre avec la culture de l’impunité ?

Le pape François a reconnu « avoir commis de graves erreurs d’appréciation et de perception » dans l’affaire de pédophilie chilienne
Le pape François a reconnu « avoir commis de graves erreurs d’appréciation et de perception » dans l’affaire de pédophilie chilienne Crédits : Luca Zennaro - AFP

En janvier dernier, le Pape François s’était déplacé au Chili, un déplacement difficile, sur fond de protestation d’une partie de l’opinion qui avait manifesté à son égard une forte hostilité. Les chiliens reprochaient à l’Eglise Catholique un manque de réactivité dans les affaires d’agressions sexuelles pesant sur certains prêtres.

Il était question en particulier de Juan Barros, nommé évêque d’Osorno en 2015 par le Pape lui-même et accusé d’avoir couvert les crimes commis par l'ancien prêtre Fernando Karadima, reconnu coupable par l’Eglise elle-même d’avoir abusé sexuellement d’un grand nombre de mineurs dans les années 70-80.

Lors de son déplacement, le Pape François avait balayé d’un revers de main les accusations contre Juan Barros. Mais depuis les choses semblent avoir bougées. 

Le 11 avril, après les conclusions d’une enquête commandée par le Saint-Siège sur le rôle de Juan Barros, le souverain pontife reconnaissait « avoir commis de graves erreurs d’appréciation et de perception », reprochant à certains évêques chiliens d’avoir dissimulé les preuves de ces actes pédophiles.

Résultat, le 18 mai dernier, tous les évêques chiliens ont présenté leur démission au chef de l’Eglise, "Nous, tous les évêques présents à Rome, avons remis nos postes entre les mains du Saint-Père afin qu'il décide librement pour chacun d'entre nous" précisait leur déclaration lue à la presse. 

Que révèle ce scandale de la place et du rôle de l’église catholique au sein de la société chilienne ? Pourrait-il engager un mouvement de réforme au sein du Vatican ? L’affaire chilienne forcera-t-elle l’Eglise à rompre avec la culture de l’impunité ? Le Pape en a-t-il la volonté ? Et pourrait-il la mettre en œuvre ?

Une émission préparée par Samuel Bernard.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Extraits sonores :

Ambiance manifestation lors de la visite du Pape à Santiago (Africanews, 18 janvier 2018)

Jaïme Huerta, membre d’une association catholique (TV5Monde, 16 janvier 2018) 

Le pape François exprimant à Santiago sa "douleur" et sa "honte" face aux actes de pédophilie (BFM, 17 janvier 2018) 

Juan Ignacio Gonzales, évêque de San Bernado s’excusant publiquement (AFP, 18 mai 2018)

Extrait d’El Club, film chilien de Pablo Larrain (2015) 

Le Cardinal Angelo Sodano lors d’une omélie en faveur de Benoit XVI pour le remercier de son pontificat de près de huit années (TSD TV Arezzo, 12 mars 2013)

Thomas MacCarthy, réalisateur de ‘Spotlight’ revient sur le scandale des prêtres pédophiles du diocèse de Boston révélé au début des années 2000 par le Boston Globe (Euronews, 04 septembre 2015)   

Crédits musicaux : 

« Chili » de Cabaret Contemporain (label : Alter K) 

« Partir de cero » d’Ana Tijoux tiré de l’album « 1977 » (label : Nacional Records).   

Chroniques
11H53
5 min
Le Tour du monde des idées
Penser la crise contemporaine de la démocratie avec Tocqueville
Intervenants
  • rédactrice en chef à La Croix
  • Professeur d’études latino-américaines à l’Université Toulouse - Jean Jaurès
  • victime du père Fernando Karadima et membre du réseau international des associations de victimes d’abus dans l’Église.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......