LE DIRECT
Marionnettes représentant Jaroslaw Kaczynski (G) du parti polonais d'extrême-droite PiS (Droit et Justice) et Viktor Orban (D), Premier ministre de la Hongrie, à Düsseldorf, en Allemagne, le 12 février 2018
Épisode 1 :

Aux marges de l’Union européenne : l’Etat de droit en sursis

58 min
À retrouver dans l'émission

Des presses progressivement muselées, des chancelleries visées par des réformes liberticides : les régimes hongrois, roumains et polonais semblent se soustraire aux principes européens de libertés individuelles et de séparation des pouvoirs. Comment comprendre ce démantèlement de l’Etat de droit ?

Marionnettes représentant Jaroslaw Kaczynski (G) du parti polonais d'extrême-droite PiS (Droit et Justice) et Viktor Orban (D), Premier ministre de la Hongrie, à Düsseldorf, en Allemagne, le 12 février 2018
Marionnettes représentant Jaroslaw Kaczynski (G) du parti polonais d'extrême-droite PiS (Droit et Justice) et Viktor Orban (D), Premier ministre de la Hongrie, à Düsseldorf, en Allemagne, le 12 février 2018 Crédits : INA FASSBENDER / DPA - AFP

C’est un véritable bras de fer qui est engagé entre l’Union Européenne et la Pologne. En effet, en décembre dernier, la commission a décidé d’activer l’article 7 du traité de l’Union, menaçant de retirer à Varsovie son droit de vote.

Une initiative qui, finalement, restera lettre morte grâce au soutien de la Hongrie voisine. Mais le 14 février dernier, la même commission est revenue à la charge, proposant de conditionner le versement des fonds européens au respect de l’Etat de droit et des « valeurs européennes » pour le prochain budget pluriannuel de la période 2021-2027.

Des presses progressivement muselées, des chancelleries visées par des réformes liberticides ; les régimes de Viktor Orban en Hongrie et de Jaroslaw Kaczynski en Pologne semblent tranquillement se soustraire aux principes européens de libertés individuelles et de séparation des pouvoirs, préférant emprunter la voie de ce que certains qualifient de « démocrature », ou de « démocratie illibérale ».

70 ans et une journée après le « coup de Prague » de février 1948 par lequel le pays avait basculé dans le communisme, les pays d’Europe centrale – notamment la Pologne, la Hongrie, la Roumanie dont nous parlerons ce matin - sont sortis du communisme et ont intégré l’Union Européenne dans la décennie 2000, mais sont aujourd’hui confrontés à de nouvelles menaces pour la démocratie.

Alors, jusqu’où ces pays iront-ils dans le démantèlement de l’Etat de droit ? Comment comprendre l’émergence et l’épanouissement de ces populismes centre-européens ? Faut-il y voir un glissement vers l’Est, une réaction aux libéralisations forcenées des années 1990-2000 ? 

Une émission préparée par Samuel Bernard.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Chroniques

11H53
5 min

Le Tour du monde des idées

Le risque sous-estimé de la "déconsolidation démocratique"

Bibliographie

Roumanie, un piège ?

Roumanie, un piège ?Jacques Hesse éditions, 2001

Intervenants
  • historien, professeur des universités à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste de la Hongrie
  • Historienne spécialiste de la Roumanie, professeur émérite à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO)
  • Maîtresse de conférences en histoire contemporaine. Chercheuse associée au Polish Center for Holocaust Studies (Académie polonaise des Sciences).
L'équipe
Réalisation
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......