LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Sculpture mexicaine "La Chupicuaro" lors de l'exposition "Jacques Chirac ou le dialogue des cultures" au Musée du Quai Branly à Paris.
Épisode 1 :

Restitutions d’œuvres d’art : la revanche de l’histoire ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Vendredi 23 novembre fut rendu à Emmanuel Macron le rapport sur la question de la restitution d’œuvres d'art africain conservées dans les musées français. Quelles sont les conclusions de ce rapport ? Quels enjeux diplomatiques, politiques et historiques les demandes de restitution soulèvent-elles ?

Sculpture mexicaine "La Chupicuaro" lors de l'exposition "Jacques Chirac ou le dialogue des cultures" au Musée du Quai Branly à Paris.
Sculpture mexicaine "La Chupicuaro" lors de l'exposition "Jacques Chirac ou le dialogue des cultures" au Musée du Quai Branly à Paris. Crédits : PATRICK KOVARIK / AFP - AFP

En novembre 2017, le discours du président français à l'université de Ouagadougou avait semblé marquer un tournant dans l'approche de la France quant à la restitution des œuvres d'arts. 

Si plusieurs objets ont été rendus ces dernières années, Emmanuel Macron avait crée la surprise en déclarant vouloir « un retour du patrimoine africain à l’Afrique ». « Ce sera l’une de mes priorités. D’ici cinq ans, je veux que les conditions soient réunies pour un retour du patrimoine africain à l’Afrique » affirmait-il.

"La culture est toujours une question de volonté politique." Marie-Cécile Zinsou

Quelques mois plus tard, le chef de l'Etat confiait à l'historienne d'art Bénédicte Savoy et l'écrivain et universitaire Felwine Sarr un rapport sur "la restitution temporaire ou définitive aux pays d'origine des œuvres d'art africain conservées dans les musées français". Ils ont rendu leur rapport le vendredi 23 novembre.

"En France, nous avons des piliers, des principes de protection : l'inaliénabilité et l'imprescriptibilité du patrimoine français et qui font obstacles aux restitutions. Le rapport propose de créer une exception." Corinne Hershkovitch 

Quelles sont leurs conclusions ? Comment est-il accueilli chez les spécialistes ? Le patrimoine africain pourrait-il enfin revenir à l’Afrique ? Dans quelles conditions – notamment juridiques ? En quoi ces restitutions sont-elles importantes pour les africains eux-mêmes ? Notamment pour reconstruire une histoire émancipée d’une vision occidentalo-centrée ?

Une émission préparée par Samuel Bernard.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Extraits sonores : 

- Extrait du discours d’Emmanuel Macron à Ouagadougou en novembre 2017 (France 24, 28 novembre 2017)3

- Interview du directeur général de l'Unesco, Amadou Mahtar M'Bow

- Extrait de la déclaration de Patrice Talon lors de sa venue à l’Elysée (Extrait de discours officiel, 05 mars 2018)

Extraits musicaux : 

- « Fleurette africaine » par Duke Ellington, Max Roach et Charles Mingus (label : Liberty)

- « Congolaise Benin Ye » du Super Borgou de Parakou (label : Analog Africa)

Chroniques
11H53
5 min
Le Tour du monde des idées
Prévisionniste économique, un métier à fort risque (d'erreur)
Intervenants
  • avocate spécialiste en droit des oeuvres d'art
  • historienne et une entrepreneuse franco-béninoise dans le domaine de l'art, créatrice de la Fondation Zinsou
  • historien camerounais et militant panafricaniste, roi Sawa, fondateur du centre culturel AfricAvenir.
  • directeur général adjoint du Musée national du Mali.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......