LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le roi Salmane d'Arabie Saoudite et le prince héritier Mohammed Ben Salmane, à Riyad le 13 décembre 2017
Épisode 3 :

De Qabous à Ibn Salmane, les défis de la succession

59 min
À retrouver dans l'émission

La vaste purge anticorruption qui a eu lieu en Arabie Saoudite montre la volonté de MBS d'assurer son pouvoir politique. Pourquoi les monarchies sont-elles des régimes particulièrement fragiles en période de succession ? Comment les monarques préparent-ils ces périodes risquées ?

Le roi Salmane d'Arabie Saoudite et le prince héritier Mohammed Ben Salmane, à Riyad le 13 décembre 2017
Le roi Salmane d'Arabie Saoudite et le prince héritier Mohammed Ben Salmane, à Riyad le 13 décembre 2017 Crédits : BANDAR AL-JALOUD - AFP

Loin de nos souvenirs monarchiques français, où le trône se transmettait mécaniquement du père au fils aîné ou selon les lois de la plus grande proximité de sang, les monarchies de la péninsule arabique soumettent le choix de l’héritier à deux systèmes de sélection : la collégialité du conseil de  famille et les règles constitutionnelles, dans l’objectif de stabiliser le périlleux moment de la succession.

Pourtant, depuis quelques années, les innovations se succèdent. On a vu d’abord, fait stupéfiant, l’émir du Qatar abdiquer au profit de son fils. On a vu ensuite le roi d’Arabie saoudite bouleverser les procédures consacrées en nommant lui aussi son fils prince héritier.

Partout dans la péninsule, des hommes forts émergent, concentrant le pouvoir entre leurs mains au détriment de l’ordre traditionnel.

Alors ces changements sont-ils le signe d’un essoufflement du système tribal ? Pourquoi semble-t-il nécessaire aux monarques du Golfe de promouvoir de jeunes émirs aussi autoritaires que modernistes ?

Les Printemps arabe et la crise pétrolière sont-ils les principaux facteurs de cette évolution ? 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Crédits musicaux:

Musique du début : « Amal » d’Acid arab (label : Versatile).

Musique de fin : « Arabian queen » d’Anjali (label : Wiija records).

Une émission préparée par Marguerite Catton et Garance Munoz.

Chroniques
11H53
5 min
Le Tour du monde des idées
Taïwan face à la République Populaire de Chine
Intervenants
  • Professeur associé à l’Ecole des affaires internationales de Sciences Po, chercheur au CERI
  • Géopolitologue, directeur de recherche au CNRS
  • professeure à l’Institut des sciences politiques de l’Université Saint-Joseph (Beyrouth).
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......