LE DIRECT
Les posters des candidats aux élections libanaises s'affichent dans la ville de Tripoli
Épisode 3 :

Hezbollah, gardien du Liban ou facteur de déstabilisation ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Malgré un faible taux de participation, le camp pro-Hezbollah sort largement renforcé des élections législatives du 6 mai et cela, alors que son parrain, l’Iran, est la cible d’attaques croissantes de la part des Etats-Unis, de l’Arabie saoudite et d’Israël. Comment comprendre cette popularité ?

Les posters des candidats aux élections libanaises s'affichent dans la ville de Tripoli
Les posters des candidats aux élections libanaises s'affichent dans la ville de Tripoli Crédits : JOSEPH EID - AFP

Les drapeaux jaunes et verts aux couleurs du Hezbollah flottaient triomphalement dans les rues de Beyrouth au soir des élections législatives du 6 mai. La coalition formée autour du parti de Dieu, chiite et pro-iranien, a en effet remporté la majorité des sièges du Parlement, neuf ans après les dernières élections. Le mouvement sunnite du premier ministre Saad Hariri -le Courant du Futur- a, lui, été sévèrement sanctionné, perdant un tiers de ses sièges au Parlement. 

Malgré un faible taux de participation, 49% des électeurs se sont déplacés aux urnes, le camp pro-Hezbollah sort donc largement renforcé de ce scrutin. Cela, alors que son parrain, l’Iran, est la cible d’attaques croissantes de la part des Etats-Unis, de l’Arabie saoudite et d’Israël.

Alors faut-il considérer comme Naftali Bennett, le leader du Foyer juif, que désormais « Liban égale Hezbollah » ? Comment comprendre cette popularité au Liban du principal parti chiite dont la branche armée est engagée aux côtés de l’armée syrienne depuis 2013 ? Et quelles pourraient être les conséquences dans la région de cette montée en puissance du Hezbollah, 12 ans après la dernière guerre au sud-Liban ?

Une émission préparée par Clémence Allezard.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Extraits sonores :

Témoignage d’un Beyrouthin après le vote (AFP, 06 mai 2018)

Saad Hariri qui tire les leçons de la défaite de son parti, le Courant du futur (France 24, 08 mai 2018)

Hassan Nasrallah qui revient sur la victoire du Hezbollah au lendemain de l’élection (France 24, 08 mai 2018)

Paula Yacoubian, députée élue à Beyrouth du mouvement Koullouna Watani (France 24, 08 mai 2018)

Saad Hariri annonçant sa démission. (Arte, 05 novembre 2017)

Extrait du documentaire « Israël, les soldats du doute » (Envoyé Spécial, 2008)

Crédits musicaux :

« Marcoslow » de Soap Kills (label : Soapkills / Chetak)

« Aranis » du groupe libanais Soap Kills (label : Soapkills / Chetak)

Chroniques

11H53
5 min

Le Tour du monde des idées

Un capitalisme sans capital
Intervenants
  • enseignante-chercheuse à Paris-Dauphine et à Sciences Po Paris.
  • Directeur de l'Institut des Sciences politiques de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth.
  • Poétesse, écrivaine et militante féministe
L'équipe
Réalisation
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......