LE DIRECT
Viktor Orban, au Parlement européen, à Strasbourg, le 11 septembre• Crédits : FREDERICK FLORIN / AFP
Épisode :

«L’Europe au piège d’Orban »

58 min
À retrouver dans l'émission

En première partie, nous recevons Kamal Redouani, grand reporter de retour de Libye. En seconde partie, alors que le Parlement européen a adopté une motion punitive contre la Hongrie, l'Union Européenne est-elle tombée dans le piège tendu par le premier ministre hongrois, Viktor Orban?

Viktor Orban, au Parlement européen, à Strasbourg, le 11 septembre• Crédits : FREDERICK FLORIN / AFP
Viktor Orban, au Parlement européen, à Strasbourg, le 11 septembre• Crédits : FREDERICK FLORIN / AFP Crédits : FREDERICK FLORIN / AFP - AFP

Cette semaine, les eurodéputés ont voté une procédure exceptionnelle à l’encontre de la Hongrie : 448 voix contre 197 et 48 abstentions. 

Une procédure exceptionnelle et quelque peu stigmatisante

L’article 7 du traité de l’Union est une procédure aussi exceptionnelle que stigmatisante. C'est la seconde fois qu'elle a été actionnée dans l’histoire de l’Union Européenne (la première fois était en décembre 2017 à l'égard de la Pologne). Ainsi, l'article devrait pouvoir être déclenché à l’encontre du gouvernement de Victor Orban, toujours membre du Parti populaire européen, ouvrant la porte à de possibles sanctions.

Une fracture profonde entre le camp des anti-immigrations et celui des partisans d'une politique d'accueil plus généreuse.

Donc si la procédure elle-même n’ira probablement pas à son terme, le sens politique de cette décision est lourd. Au-delà de la légitimité et la pertinence de cette décision ; elle vient entériner une fracture déjà profonde entre le camp des anti-immigrations – dont le Premier Ministre hongrois Viktor Orban  est la figure de proue depuis longtemps - et celui des partisans d’une politique d'accueil plus généreuse.

Quelles seront les conséquences de ce vote du Parlement européen à l’égard du gvt hongrois? Que va-t-elle provoquer au sein même du Parti populaire européen alors que des élections essentielles se tiendront au printemps prochain? Surtout, quels risques pour l’UE?

Une émission préparée par Mélanie Chalandon et Samuel Bernard.

Petar Pismestrovic / Cartooning for Peace
Petar Pismestrovic / Cartooning for Peace Crédits : Petar Pismestrovic
Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Extraits sonores :

- Extrait du documentaire de Kamal Redouani, « Daech, dans le cerveau du monstre » (CAPA) diffusé sur France 5 mardi 18 septembre à 20h50 

-  Viktor Orban s'est défendu mardi 11 septembre devant le Parlement européen de porter atteinte aux valeurs fondamentales de l'Union européene à travers sa politique (Extrait discours officiel, 11 septembre 2018)

Extraits Musicaux :

- « Ah ya Libya » de Shaker Al Aroussi (autoproduit)

- Ombudsman du groupe Zsebpiszok Beats (label : Our Sound recording studio)

Chroniques

11H53
5 min

Le Tour du monde des idées

Politique des identités versus clash des civilisations
Intervenants
L'équipe
Réalisation
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......