LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Angela Merkel lors d’une conférence de presse commune à l’occasion d’une réunion du Bureau du Parti populaire européen le 9 septembre 2021 à Berlin.
Épisode 4 :

Diplomatie : entre volontarisme européen et “Germany First”

58 min
À retrouver dans l'émission

Longtemps cantonnée à son rôle de leader européen mais plutôt discrète sur la scène internationale, l’Allemagne a dû s'affirmer sur plusieurs dossiers clés, quitte à remettre en cause ses partenariats traditionnels.

Emmanuel Macron, Angela Merkel, Donald Trump et Recep Tayyip Erdogan lors du sommet de l’OTAN à Watford au Royaume-Uni, le 4 décembre 2019.
Emmanuel Macron, Angela Merkel, Donald Trump et Recep Tayyip Erdogan lors du sommet de l’OTAN à Watford au Royaume-Uni, le 4 décembre 2019. Crédits : PETER NICHOLLS / POOL - AFP

Sacrée dix fois de suite  "femme la plus puissante du monde" par le magazine américain Forbes, Angela Merkel a symbolisé le retour en force de l’Allemagne sur la scène internationale. Ses deux prédécesseurs (Helmut Kohl et Gerhard Schröder), s’étaient en effet concentrés sur des impératifs intérieurs avec le défi de la réunification dans les années 1990 et des grandes réformes du début des années 2000. 

On se souvient que c’est en Allemagne que Barack Obama avait choisi d’aller pour sa tournée d’adieu en Europe. Ce choix la plaçait symboliquement comme leader du monde libre, mais faisait également peser sur elle une énorme responsabilité. 

Berlin a-t-elle été à la hauteur de sa mission ? Quel bilan tirer de sa politique étrangère ? Les valeurs de liberté et de démocratie ont-elles toujours primé sur les intérêts nationaux, notamment face à la Russie et la Chine ? Et qu’en est-il sur le plan européen ? Aura-t-elle participé à faire avancer l’UE sur le chemin de l’intégration ? 

Florian Delorme reçoit Marion Gaillard, historienne, spécialiste des relations franco-allemandes et des questions européennes et maître de conférences à Sciences-Po Paris et Hans Stark, professeur de civilisation allemande contemporaine à la Sorbonne-Université et conseiller pour les relations franco-allemandes à l’IFRI. 

La Chine est le principal partenaire économique et commercial de l’Allemagne. On a aussi lourdement besoin des matières premières critiques dont la Chine a souvent le monopole et sans lesquelles le tournant énergétique en Allemagne serait inconcevable. L’Allemagne dépend autant de la Chine que de la Russie pour le gaz. Hans Stark 

Le couple franco-allemand fonctionne bien, car bien que très différent, avec des analyses souvent radicalement opposées des questions budgétaires et financières, il a pris des habitudes de discussion à travers le traité de l’Elysée et peut proposer une base de discussion acceptable pour le reste des pays. Marion Gaillard

Seconde partie : le focus du jour

Afrique : quel avenir pour le « plan Merkel » ?

Angela Merkel et Felix Tshisekedi, président de la République du Congo, lors d’une conférence de presse du G20 « Compact with Africa » à Berlin le 27 août 2021.
Angela Merkel et Felix Tshisekedi, président de la République du Congo, lors d’une conférence de presse du G20 « Compact with Africa » à Berlin le 27 août 2021. Crédits : Tobias SCHWARZ / POOL - AFP

Le bilan du mandat Merkel fait état d’une Allemagne qui consolide sa place de leader européen, ce qui est aussi valable en Afrique. En 2017, la chancelière porte le « Plan Marshall pour l’Afrique », rapidement surnommé « plan Merkel » et destiné à favoriser les investissements allemands dans la région. Au-delà de ses motivations économiques, cette implication allemande en Afrique doit également lutter contre les causes de la migration vers l'Europe. Ces nouvelles préoccupations allemandes ne sont pas sans inquiéter la France, dont le passé colonial faisait de la région sa chasse gardée. 

Ce 27 août, douze dirigeants africains se rendaient à Berlin pour faire le bilan de l’initiative « Compact with Africa », levier économique de la politique allemande en Afrique. Cependant, après un bilan mitigé des initiatives allemandes et dans un contexte post-pandémie doublé d’incertitude électorale, cette visite sonne pour certains comme la fin du tournant africain en Allemagne. 

Le « plan Merkel » survivra-t-il à l’ère Merkel ? La présence allemande en Afrique s’établit-elle en concurrence ou en partenariat avec la France ? Plus globalement, quel avenir pour la politique africaine de l’Allemagne après les élections ? 

Le renouveau du personnel politique peut déclencher un renouveau des priorités [en Afrique] : une logique plus centrée sur la création d’une croissance inclusive et durable, ou encore la coopération culturelle et des projets de développement centrés sur les énergies renouvelables. Alexandre Robinet-Borgomano

Avec Alexandre Robinet-Borgomano, responsable du programme Allemagne à l'Institut Montaigne. 

Références sonores

  • Lors du 22ème Conseil des ministres franco-allemand, Emmanuel Macron remerciait chaleureusement Angela Merkel fin mai dernier (Site de l’Elysée, 31 mai 2021)
  • Fin août dernier, Angela Merkel rendait visite à Vladimir Poutine au Kremlin. Voici notamment ce que déclarait son homologue russe (RT, 20 août 2021)
  • En visite à la Maison Blanche mi-juillet dernier, Angela Merkel se voyait complimenter par Joe Biden au sujet de son rôle dans l’excellente coopération entre les Etats-Unis et l’Allemagne (Le Figaro, 16 juillet 2021)
  • En juillet 2013, voici ce que répondait Angela Merkel à la question de savoir si on pouvait alléger la dette grecque (AFP, 19 juillet 2013)
  • Lors de la célébration des cinquante ans de la visite à Reims du chancelier Adenauer symbolisant la réconciliation franco-allemande, Angela Merkel avait eu quelques mots en français à ce sujet (BFM, 08 juillet 2012)
  • En juin 2017, Angela Merkel recevait plusieurs dirigeants africains afin d’élaborer un « plan Merkel » en vue de développer une économie durable en Afrique pour lutter contre l’immigration (Euronews, 12 juin 2017)

Références musicales

  • « Brandon » de Manitoba (Label : Leaf)
  • « Europa neurotisch » du duo franco-allemand Stereo Total (Label : Disko B)
Chroniques
11H53
5 min
La Revue de presse internationale
Rediffusion
La course aux missiles est relancée entre les deux Corées
Intervenants
  • Historienne, spécialiste des relations franco-allemandes et des questions européennes et maître de conférences à Sciences-Po Paris
  • Professeur de civilisation allemande contemporaine à la Sorbonne-Université et conseiller pour les relations franco-allemandes à l’IFRI
  • Responsable du programme Allemagne de l’Institut Montaigne
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Production déléguée
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......