LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Un hélicoptère anti-incendie diffuse du retardateur de feu sur le « French Fire » près de Wofford Heights, en Californie, le 24 août 2021.
Épisode 1 :

De New York à Tokyo : les métropoles prennent l’eau

57 min
À retrouver dans l'émission

En septembre, New-York et ses 8 millions d’habitants étaient touchés par l’ouragan Ida, forçant la ville américaine à développer son propre modèle d'adaptation.

Des kayaks sur une portion de l’autoroute 676 après les fortes pluies provenant de l’ouragan Ida à Philadelphie, en Pennsylvanie, le 2 septembre 2021.
Des kayaks sur une portion de l’autoroute 676 après les fortes pluies provenant de l’ouragan Ida à Philadelphie, en Pennsylvanie, le 2 septembre 2021. Crédits : Branden Eastwood - AFP

Début septembre, New York et ses 8 millions d’habitants ont été touchés de plein fouet par l’ouragan Ida. Des pluies torrentielles ont inondé la ville et causé la mort d’une quarantaine de personnes. Cette catastrophe ravive le douloureux souvenir de l’ouragan Sandy qui avait touché le New Jersey en 2012, faisant alors 210 morts et provoquant plus de 50 milliards de dollars de dommages.

Ce nouvel événement pose la question des capacités d’adaptation de New York à la montée des eaux, ainsi qu’aux phénomènes climatiques extrêmes qui semblent se multiplier du fait du réchauffement climatique. En effet, après Sandy, une large réflexion avait été engagée sur le sens à donner à la reconstruction de la ville.

Dans d’autres régions des États-Unis ébranlées par les évènements climatiques extrêmes, les investissements semblent avoir porté leurs fruits : la Nouvelle-Orléans, frappée par Katrina en 2005, a cette fois bien mieux résisté aux pluies diluviennes.

Quel modèle d’adaptation a choisi New York pour faire face à ces menaces ? S’est-elle inspirée des autres villes américaines ? Reconstruire, partir ? Et quelles luttes politiques naissent de ces choix ? Comment les villes côtières ajustent-elles leur stratégie de prévention alors qu’elles sont en première ligne du dérèglement climatique ?

Florian Delorme reçoit Guillaume Poiret, géographe et maître de conférences à l’Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne et Jean-Paul Vanderlinden, professeur d’économie écologique et d’études environnementales au CEARC, Université Versailles Saint Quentin. 

Dans le cas de Katrina, l’école et les hôpitaux publics ont été balayés. Il y a eu une dynamique de reconquête de l’espace public par des investisseurs privés, ce qui est très inégalitaire. Face à une inondation, les inégalités sont là où se situe le risque. Jean-Paul Vanderlinden

Les populations des grandes métropoles ont toujours l’impression qu’elles sont à l’abri car elles sont dans un lieu maîtrisé technologiquement (…). La difficulté de ces catastrophes est qu’elles sont ponctuelles et qu’elles ne conduisent pas nécessairement à une remise en cause totale. Très rapidement, des considérations foncières reviennent et impliquent un retour à la normale. Guillaume Poiret

Seconde partie : le focus du jour 

“Parthénon souterrain” de Tokyo : un emblème de l’adaptation japonaise ? 

Ce réservoir souterrain visitable retient l’eau et évite les inondations en cas de fortes pluies à Kasukabe, dans la banlieue de Tokyo, le 14 novembre 2015.
Ce réservoir souterrain visitable retient l’eau et évite les inondations en cas de fortes pluies à Kasukabe, dans la banlieue de Tokyo, le 14 novembre 2015. Crédits : TORU YAMANAKA - AFP

En 2006, la ville de Tokyo inaugurait le réservoir G-Cans dans la ville de Kasukabe, à 40 km de Tokyo. Ce réservoir souterrain gigantesque, composé de silos de 65 mètres de hauteur de 32 de diamètre permettent de recueillir le surplus d’eau lors de la saison des pluies, et ainsi éviter à la mégalopole voisine d’être inondée. Une prouesse architecturale souterraine dont le pays entier semble s'enorgueillir, et qui le place en figure de proue de la prévention et de l’adaptation aux risques climatiques extrêmes, dont le pays est très souvent victime. 

Pourtant, le gigantisme de l’édifice ne semble pas suffisant pour répondre aux problèmes rencontrés par la capitale, dont une grande part des 13 millions d’habitants vit sous le niveau de la mer, du fait de l’affaissement des sols.

Avec Jean-François Heimburger, chercheur associé au CRESAT (Centre de Recherche sur les Economies, les Sociétés, les Arts et les Techniques), relié à l’Université de Haute-Alsace. 

Références sonores

  • Un conducteur explique avoir été surpris par la brusque montée des eaux et avoir dû quitter sa voiture (LCI, 02 septembre 2021)
  • Témoignage d’un habitant d’une cave à New York qui a soudainement été envahie par l’eau témoignage d’un habitant d’une banlieue de New York qui a tenté vainement de secourir une personne âgée (BFM, 03 septembre 2021)
  • Bill de Blasio affirme que ces inondations sont directement imputables au changement climatique (BFM, 03 septembre 2021)
  • Steve Robinson, rescapé de l’ouragan Katrina, explique dix ans après les faits que la reconstruction a été très inégalitaire selon le niveau de richesse des sinistrés (Euronews, 25 août 2015)
  • Début septembre, Joe Biden considérait qu’il fallait désormais mieux prendre en compte le changement climatique (AFP, 03 septembre 2021)
  • Vidéo explicative en japonais de G-Can situé dans la périphérie de Tokyo
  • Extrait de la bande-annonce du film « Après la tempête » de Kore-Eda sorti en 2016

Références musicales

  • « Dry the rain » du groupe écossais Beta Band (Label : EMI)
  • « Pelican narrows » de Caribou (Label : Leaf)
Chroniques
11H53
6 min
La Revue de presse internationale
Rediffusion
La flambée des prix du gaz bouleverse le marché de l'énergie britannique
Intervenants
  • géographe, maître de conférences à l’Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne.
  • Professeur d’économie écologique et d’études environnementales au CEARC, Université Versailles Saint Quentin
  • Chercheur associé au CRESAT (CENTRE DE RECHERCHE SUR LES ÉCONOMIES, LES SOCIÉTÉS, LES ARTS ET LES TECHNIQUES), relié à l’Université de Haute-Alsace
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Production déléguée
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......