LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des jeunes font le salut à trois doigts lors d'une manifestation pour la démission du Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-O-Cha à Bangkok le 19 août 2021.
Épisode 4 :

De Berlin à Milan : en découdre pour le climat

58 min
À retrouver dans l'émission

En Allemagne comme en Belgique, la génération « Greta Thunberg », confortée dans son impression d’urgence par les inondations meurtrières de cet été, est décidée à ne rien lâcher.

L’activiste allemande Luisa Neubauer lors d’une déclaration de presse à Luetzerath dans l’ouest de l’Allemagne le 25 septembre 2021.
L’activiste allemande Luisa Neubauer lors d’une déclaration de presse à Luetzerath dans l’ouest de l’Allemagne le 25 septembre 2021. Crédits : Ina Fassbender - AFP

Quelques dizaines de milliers de personnes ont défilé dimanche dernier à Bruxelles, notamment à l’initiative du mouvement Youth4Climate, pour demander une politique climatique ambitieuse à quelques jours de la COP26. En septembre, ce sont les rues allemandes qui s’emplissaient de jeunes militants soucieux d’imposer leur agenda aux candidats aux élections législatives.

Après près de deux ans d’accalmie liés au Covid-19 et aux mesures de confinements adoptées pour s’en protéger, le mouvement Fridays For Future et ses différentes variantes sont de retour. En Allemagne comme en Belgique, la génération « Greta Thunberg », confortée dans son impression d’urgence par les inondations meurtrières de cet été, est décidée à ne rien lâcher. Elle a désormais ses figures nationales, comme Luisa Neubauer en Allemagne, Adélaïde Charlier en Belgique ou encore Martina Comparelli en Italie.

Comment les mouvements des jeunes pour le climat se sont-ils structurés en Allemagne et en Belgique ? Qu’ont-ils obtenu depuis leurs premières grandes mobilisations en 2019 ? Peut-on parler d’un combat générationnel, ou faut-il y voir au contraire l’héritage des mouvements environnementalistes de leurs aînés ? 

Florian Delorme reçoit Annette Lensing, maitresse de conférences en études germaniques à l’Université de Caen Normandie et Louise Knops, chercheuse en sciences politiques à l’Université catholique de Louvain et à la Vrije Universiteit Brussel.  

Ce sont en grande partie des jeunes femmes qui s’engagent. Quant à l’évolution du profil, la tranche des 14-19 ans, qui représentait la grande majorité des manifestants, est passée à un quart des manifestants en novembre 2019. On a recul de la part des très jeunes. Annette Lensing

Les traits distinctifs des discours de Friday4Future et de Greta Thunberg en particulier sont cette idée de suivre la science, qui est couplée avec des discours très émotionnels. (…) Il y a un couplage entre se saisir de cette science irréfutable et vivre cette crise climatique comme une crise qui vous affecte au plus profond de vous-mêmes. Louise Knops

Seconde partie : le focus du jour 

A Milan, Greta Thunberg réveille la jeunesse italienne

Fin septembre, 400 jeunes activistes climatiques du monde entier se sont réunis à Milan pour un sommet pré-Cop, en amont de celle qui se tiendra à Glasgow en novembre. Greta Thunberg était sur place, et plusieurs milliers de jeunes milanais l’ont suivie dans les rues de la ville pour une grande manifestation Fridays For Future. L’occasion de se pencher sur la mobilisation de la jeunesse italienne pour le climat. 

Jeune tenant une pancarte où on lit « ne détruisez pas la Terre, c’est la seule planète » lors des Youth4Climate à Milan, le 1er octobre 2021.
Jeune tenant une pancarte où on lit « ne détruisez pas la Terre, c’est la seule planète » lors des Youth4Climate à Milan, le 1er octobre 2021. Crédits : MIGUEL MEDINA - AFP

Il y a une trame un peu souterraine entre le mouvement de 2001 et les mouvements actuels. Paolo Stuppia 

Avec Paolo Stuppia, sociologue, membre du Centre Européen de Sociologie et de Science Politique de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne (CESSP) et spécialiste des mouvements sociaux. 

Références sonores

  • Paul, étudiant âgé de 21 ans, explique pourquoi les jeunes se mobilisent pour la défense du climat (RTL, 11 octobre 2021)
  • Témoignage de Rumen Grabow, gréviste de la faim pour le climat à Berlin (Arte, 18 septembre 2021)
  • Extrait de la prise de parole de Greta Thunberg lors de la marche pour le climat qui s’est tenue à Milan le 1re octobre dernier (Ouest France, 1er octobre 2021)
  • Réaction de Luisa Neubauer suite à l’arrêt de la Cour de Karlsruhe portant sur la crise climatique (Die Welt, 29 avril 2021)
  • Extrait de l’interview de Martina Comparelli, leader de FFF Italia, avant la manifestation du 1er octobre à Milan (La 7, 1er octobre 2021)

Références musicales

  • Caribou, Pelican Narrows (Label : Leaf)
  • Wow, La Gelosia
Chroniques
11H53
5 min
La Revue de presse internationale
Rediffusion
Pénuries, crise politique : deux ans après sa révolution, le Soudan se rapproche de l'abîme
Intervenants
  • Maitresse de conférences en études germaniques à l’Université de Caen Normandie
  • Chercheuse en sciences politiques à l’Université catholique de Louvain et à la Vrije Universiteit Brussel
  • Sociologue, membre du Centre Européen de Sociologie et de Science Politique de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne (CESSP) et spécialiste des mouvements sociaux.
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Production déléguée
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......