LE DIRECT
Joe Biden s'adresse à une session conjointe du Congrès aux côtés de Kamala Harris et Nancy Pelosi au Capitole américain à Washington, DC, le 28 avril 2021.
Épisode :

Discours du Congrès : Joe Biden parie sur la gauche

58 min
À retrouver dans l'émission

Retour du Tchad, suite au décès du président Idriss Déby, son fils, Mahamat Idriss Déby prend la tête du pays. Une succession qui s'annonce dans la continuité de la politique de son père. Puis, bilan sur les 100 jours au pouvoir de Biden depuis son investiture le 20 janvier dernier.

Joe Biden s'adresse à une session conjointe du Congrès aux côtés de Kamala Harris et Nancy Pelosi au Capitole américain à Washington, DC, le 28 avril 2021.
Joe Biden s'adresse à une session conjointe du Congrès aux côtés de Kamala Harris et Nancy Pelosi au Capitole américain à Washington, DC, le 28 avril 2021. Crédits : JIM WATSON / POOL - AFP

Première partie - Retour du Tchad

Le président tchadien Idriss Déby est décédé sur le champ de bataille au nord du pays le mardi 20 avril. Il se rendait sur le front d’une attaque du groupe rebelle FACT (Front pour l'alternance et la concorde au Tchad). Une attaque qui a eu lieu quelques jours après la tenue du scrutin présidentiel qui devait le conduire, sans surprise, vers son sixième mandat. Suite à l’annonce de sa mort, un Conseil militaire de transition, qui s’est nommé tout seul, place à la tête du pays le fils du président défunt, Mahamat Idriss Déby. D'ores et déjà, la répression sanglante des manifestations annoncent la continuité de la politique de son père. La poursuite des menaces rebelles et la contestation de la succession « monarchique » du pouvoir, dans la société civile mais aussi dans l’armée, plongent le pays dans l’incertitude.

Entretien avec Célian Macé, journaliste.

Le général Mahamat Idriss Deby, assis au premier rang, assiste aux funérailles nationales de son père et président tchadien défunt Idriss Deby à N'Djamena, le 23 avril 2021.
Le général Mahamat Idriss Deby, assis au premier rang, assiste aux funérailles nationales de son père et président tchadien défunt Idriss Deby à N'Djamena, le 23 avril 2021. Crédits : CHRISTOPHE PETIT TESSON - AFP

Seconde partie - Table ronde d'actualité internationale

Discours du Congrès : Joe Biden parie sur la gauche

Mercredi 28 avril, Joe Biden s’exprimait pour la première fois devant le Congrès depuis le début de son mandat. Le 46e président des Etats-Unis a dressé un premier bilan de son action. Nous devons « reconstruire mieux » a-t-il martelé. La reprise de son slogan de campagne présente de grandes ambitions pour son pays. Les moyens qu’il compte déployer pour les mettre en œuvre sont les suivants : un plan social de soutien aux familles américaines, une réforme fiscale pour le financer, des investissements dans les infrastructures, la lutte contre le racisme qui gangrène la police et la justice du pays. Tout ceci sans oublier les défis géopolitiques qui sont à relever entre la  montée en puissance de la Chine de Xi Jinping, en passant par le rétablissement de la confiance avec ses partenaires européens, jusqu'aux nécessités de se faire entendre par la Russie de Vladimir Poutine. 

Retour sur les trois premiers mois de Joe Biden, et ses projets futurs, afin de mesurer sa potentielle action politique à venir. Nous allons tenter de comprendre la stratégie politique retenue pour la mettre en œuvre, et en particulier ce glissement à gauche, opéré par le nouveau président, connu pour son positionnement très au centre du jeu politique.

Une émission préparée par Bertille Bourdon et Antoine Dhulster. 

Références sonores

  • Extrait du discours des 100 jours de Joe Biden prononcé mercredi dernier devant le Congrès (Le Figaro, 29 avril 2021)

Références musicales 

  • « On vise loin » du collectif tchadien Toumai rap (Label : Syndikat Toumai Rap Tchad)
  • « I want to be the president » d’Electrelane (Label : Too Pure)

Bibliographie

Intervenants
  • Politologue, spécialiste des Etats-Unis. Directrice de recherche à l’IRIS (Institut des Relations Internationales et Stratégiques) où elle dirige l’Observatoire Genre et Géopolitique.
  • rédactrice en chef de la revue Esprit, chercheuse associée à l'IFRI (programme « Amérique du Nord »)
  • correspondant diplomatique du Monde
  • journaliste à Libération
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......