LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Prés d'un million d'Espagnol ont défilé mardi pour réclamer l'indépendance de la catalogne
Épisode 3 :

La Nouvelle-Calédonie : le choix des petits-pas

58 min
À retrouver dans l'émission

En Nouvelle-Calédonie, le dialogue entre indépendantistes et loyalistes est bloqué. Le processus de décolonisation prend du temps et la perspective du « vivre ensemble » reste, pour le moment, une utopie. La Nouvelle-Calédonie est-elle prête pour l’indépendance ?

Préparation d’un meeting du FNLKS pour le oui à l’indépendance, à Nouméa, le 30 octobre. T
Préparation d’un meeting du FNLKS pour le oui à l’indépendance, à Nouméa, le 30 octobre. T Crédits : THEO ROUBY - AFP

« Ce n’est pas une date simple à fixer » avait prévenu le Premier Ministre Edouard Philippe. La décision a pourtant fini par tomber, et le deuxième référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie aura lieu le 6 septembre 2020 (comme le prévoit le processus de décolonisation de l’Accord de Nouméa, signé en 1998). 

Il y a un an, le 4 novembre 2018, les partisans au maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France avaient remporté le premier référendum avec 56,7% des suffrages. Un résultat relativement serré qui montre que le mouvement indépendantiste kanak est toujours bel et bien présent malgré les progrès sociaux et économiques des trente dernières années.

Après les affrontements violents entre loyalistes et indépendantistes dans les années 1980 (appelés pudiquement « les événements »), les accords de Matignon en 1988 puis ceux de Nouméa, en 1998, avaient pour ambition de réconcilier les communautés de Nouvelle-Calédonie. L’ambition était également de bâtir un « destin commun », en reconnaissant l’héritage douloureux de la colonisation tout en redonnant aux kanaks, le peuple autochtone, leur place dans la société.

Quel bilan peut-on tirer des politiques menées depuis 20/30 ans ? 

Comment se profilent les prochaines consultations ? Où en est le dialogue entre indépendantistes et loyalistes ? Cette stratégie des petits pas permettra-t-elle à la Nouvelle-Calédonie de choisir souverainement son destin en évitant le retour de la violence ?

Le vote identitaire s’est imposé comme une nécessité absolue en Nouvelle-Calédonie. Alban Bensa 

Le référendum peut potentiellement cristalliser les tensions. Jean-Michel Sourisseau

Extraits sonores : 

- La veille du référendum du 04 novembre 2018, Rock Wamytan considérait que « la seule solution, c’est l’indépendance » (France 3, 03 novembre 2018)

- Selon Philippe Gomès, président de « Calédonie ensemble », le fait de vivre en paix ensemble est cardinal (France 3, 03 novembre 2018)

- Extrait de l’allocution télévisée d’Emmanuel Macron à l’Elysée au lendemain du référendum en Nouvelle Calédonie en novembre 2018 (France 24, 05 novembre 2018)

- Un kanak au lendemain du référendum de novembre 2018 considérant que le territoire calédonien appartient aux kanaks (RTBF, 04 novembre 2018)

- Extrait du discours de Rock Wamytan lors de sa prise de fonction en tant que président du Congrès en mai dernier (Nouvelle-Calédonie la 1ère, 23 mai 2019)

- En 40 ans, la part des terres exploitées par les kanaks a doublé (9% en 1978 -> 18% en 2018).  Georges Mandaoué, autrefois indépendantiste radical et ancien ministre, considère aujourd’hui que les Kanaks doivent être beaucoup plus ambitieux en matière économique (Arte reportage, « Nouvelle Calédonie, la terre en partage, un documentaire de William Irigoyen diffusé le 1er novembre 2018)

Extraits musicaux : 

- « Kanake » de Marcus Gad avec JY Pawoap le leader du groupe néo-calédonien A7JK (label : Naturall Productions)

- « In an open space » de Pantha du Prince (label :

Retrouvez les musiques diffusées dans l'émission sur notre playlist Soundsgood à télécharger sur  Spotify, Deezer, Youtube, Napster :

Une émission préparée par Hélaine Lefrancois.

Chroniques
11H53
5 min
Le Tour du monde des idées
La course aux armements nucléaires relancée par le retrait américain ?
Intervenants
  • Anthropologue, directeur d'étude à l'EHESS
  • chercheur au CIRAD, spécialiste des questions socio-économiques en Nouvelle‐Calédonie
  • professeur de science politiques,chercheuse Asie du Sud-Est (CASE) EHESS/ INALCO
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......