LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
23 AVRIL 2020, GANGHWA-GUN, CORÉE DU SUD - Des soldats sud-coréens patrouillent au bord de la zone démilitarisée séparant la Corée du Nord et la Corée du Sud.
Épisode 3 :

Péninsule coréenne : séparés à jamais ?

58 min
À retrouver dans l'émission

La situation sur la péninsule coréenne est moins explosive qu’il y a quelques années, notamment depuis l'arrivée au pouvoir en 2017 du président sud-coréen Moon Jae-in, qui s'y veut médiateur. Mais les tensions reviennent, comme une ritournelle dont aucun acteur ne semble vouloir se défaire...

27 avril 2018, Panmunjom, Corée du Sud - Kim Jong-un, leader nord-coréen, vient rencontrer Moon Jae-in, président sud-coréen, au niveau de la zone de démarcation militaire qui sépare les deux pays
27 avril 2018, Panmunjom, Corée du Sud - Kim Jong-un, leader nord-coréen, vient rencontrer Moon Jae-in, président sud-coréen, au niveau de la zone de démarcation militaire qui sépare les deux pays Crédits : KOREA SUMMIT PRESS POOL/EPA/Newscom - Maxppp

Le 75e anniversaire du Parti des travailleurs de Corée, ce week-end, a donné lieu à Pyongyang au défilé militaire attendu, sans tomber dans le discours offensif souvent de rigueur en ce genre d’occasion. 

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un s’est concentré dans son discours sur des questions intérieures, allant même jusqu’à s’excuser, petite larme au coin de l’œil, de ne pas avoir toujours été à la hauteur des attentes de son peuple - comme si l’hostilité à l’égard du voisin sud-coréen et des États-Unis étaient devenues secondaires...

De fait, la situation sur la péninsule est nettement moins explosive qu’il y a quelques années. Depuis son arrivée au pouvoir en 2017, le président sud-coréen Moon Jae-in n’a eu de cesse d’œuvrer à un rapprochement avec la Corée du Nord, obtenant une rencontre avec Kim Jong-un en 2018, et participant à l’organisation du sommet exceptionnel entre celui-ci et Donald Trump quelques mois plus tard. Mais alors que l’apaisement semblait revenu sur la péninsule, et que cet été aurait été l’occasion de célébrer les vingt ans du premier sommet intercoréen de 2000, Pyongyang a unilatéralement décidé, en juin 2020, de faire exploser le Bureau de liaison entre les deux pays.

Si la réunification parait exclue à moyens termes, il n’en demeure pas moins que la perspective peut être discutée – d’ailleurs elle l’est - mais en attendant, l'on peut s’interroger sur les limites du rapprochement entre les "deux frères ennemis". 

Entre regain ponctuel des tensions et volonté d’apaisement, quel est l’état réel des relations entre Séoul et Pyongyang, deux ans et demi après le dernier sommet intercoréen ? L’idée d’une réunification est-elle définitivement écartée, de part et d’autre de la DMZ (zone de démarcation militaire séparant les deux nations) ? Comment la communauté internationale se positionne-t-elle face à la perspective d’une péninsule réunifiée ?

Une discussion en compagnie de Juliette Morillot, journaliste, spécialiste de la péninsule coréenne, et d'Antoine Bondaz, directeur du programme Corée à la Fondation pour la recherche stratégique et enseignant à Sciences Po.

Nous sommes sûr-e-s que la Corée du nord poursuit le développement de ses capacités nucléaires et balistiques - et cela illustre le fait que les négociations avec les États-Unis sont dans l'impasse, et que la Corée du Nord cherche à se remettre en position de force pour les négociations à venir. Antoine Bondaz

Les deux Corées sont peut-être, si l'on reprend le cliché, des "frères ennemis". Mais la Corée du Nord sait que la Corée du Sud ne pourra rien faire sans l'aval des États-Unis, et c'est le point faible sur lequel les Nord-coréens vont appuyer, dans le rapport de forces entre les deux Corées. Juliette Morillot

La constitution de la Corée du Sud contraint les discours des dirigeants sud-coréens à se tourner vers la perspective d'une réunification. Mais la réunification, en tant que telle, n'est pas encore considérée aujourd'hui comme une priorité par la Corée du Sud. L'on parle de continuer d'essayer de stabiliser les tensions et de normaliser les relations diplomatiques - c'est ce qu'on appelle la "politique du rayon de soleil". Antoine Bondaz

Il est important de voir comment la société sud-coréenne envisage la stratégie du président Moon, et l'éventualité d'une réunification. La plupart des conservateurs fait partie d'une ancienne génération qui a connu la guerre. Et ce qui est le plus important pour la jeunesse - qui soutient majoritairement le président sud-coréen - ce serait l'idée d'une coexistence pacifique. Juliette Morillot

Seconde partie - le focus du jour

Corée du Nord, une destination touristique

Avec Théo Clément , chercheur associé à l’Institut d’Asie Orientale (IAO/CNRS) et au King’s College London. 

Les sanctions internationales ont un peu perturbé le projet nord-coréen, et le Covid a mis en pause toute activité touristique sur le territoire nord-coréen. Néanmoins, les nord-coréens cherchent depuis plusieurs années à mettre en place des partenariats économiques avec des pays étrangers, qui ne visent plus seulement du manufacturier mais aussi les industries de services telles que le développement touristique. Théo Clément

31 décembre 2013, Masik Pass, Corée du Nord - Kim Jong-un, leader nord-coréen, prend un télésiège au cours de sa visite de la station de ski Masik Pass, dans la région du port de Wonsan
31 décembre 2013, Masik Pass, Corée du Nord - Kim Jong-un, leader nord-coréen, prend un télésiège au cours de sa visite de la station de ski Masik Pass, dans la région du port de Wonsan Crédits : Yonhap News Agency - Maxppp

Références sonores

- Extrait des déclarations de Kim Jong-un et de Moon Jae-in suite à leur poignée de main, en avril 2018 (France 3, 28 avril 2018)

- Extrait de l’annonce par le présentateur de la chaîne de télévision nord-coréenne KCTV de la destruction du Bureau de liaison entre les  Kim You-geun, adjoint à la sécurité nationale sud-coréenne qui déplore cette destruction (France 24, 16 juin 2020)

- Nam Un Ju, guide touristique dans les Monts Kumgang, explique en 2015 combien sa région est belle et comment elle va attirer à l’avenir de plus en plus de touristes, y compris étrangers (AP, 28 juillet 2015)

Références musicales

- « Univearth » de Dj Krush (Label : Columbia)

- « Korea’s Mountain Northland » de Marvin Rainwater, une chanson datant de la guerre de Corée (Label : Bear Family records)

Chroniques
11H53
5 min
Le Tour du monde des idées
Le "nouvel ordre mondial", un concept périmé ?
Intervenants
  • Journaliste, spécialiste de la péninsule coréenne.
  • chercheur à la Fondation pour la Recherche Stratégique, enseignant à Sciences-Po
  • Chercheur en post-doctorat à l'équipe Chine Corée Japon - EHESS-CNRS
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......