LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
23 AVRIL 2020, GANGHWA-GUN, CORÉE DU SUD - Des soldats sud-coréens patrouillent au bord de la zone démilitarisée séparant la Corée du Nord et la Corée du Sud.
Épisode 4 :

Irlande : don’t touch the status quo

58 min
À retrouver dans l'émission

En réactivant la perspective d’une frontière solide entre République d'Irlande et Irlande du Nord, le Brexit bouleverse un status quo assuré, il y a 22 ans, par l'Accord du Vendredi Saint - qui avait mis fin aux affrontements entre indépendantistes catholiques et unionistes protestants.

Au coeur des négociations inachevées du Brexit : l'établissement d'un filet de sécurité ("backstop") pour éviter le retour d’une frontière "dure" (c’est-à-dire des infrastructures physiques et des contrôles) entre l’Irlande et l’Irlande du Nord.
Au coeur des négociations inachevées du Brexit : l'établissement d'un filet de sécurité ("backstop") pour éviter le retour d’une frontière "dure" (c’est-à-dire des infrastructures physiques et des contrôles) entre l’Irlande et l’Irlande du Nord. Crédits : Paul Faith/AFP - Getty

C’est le serpent de mer des négociations sur le Brexit : la définition du statut de la frontière irlandaise.

L’équation semblait résolue avec un accord signé 2019, mettant en place, pour éviter une frontière solide entre l’Irlande et l’Irlande du Nord, un backstop ( "filet de sécurité" institutionnel ), couloir maritime entre la Grande-Bretagne et l’Irlande.

Mais Boris Johnson a décidé d’ouvrir la possibilité de remettre en cause ce dispositif dans le cadre d’une loi sur le marché intérieur, adoptée fin septembre 2020.

Alors qu’un nouveau Conseil européen s’est ouvert hier - le 14 octobre 2020,  à moins de trois mois de la sortie effective du Royaume-Uni de l’UE, fixée au 31 décembre, l’impression d’un retour à la case départ s’impose.

Ce blocage traduit à la fois les impensés britanniques en amont du Brexit, mais aussi la fragilité du statu quo en Irlande du Nord ; en effet, les Accords de 1998, dits du Vendredi Saint, qui avaient mis fin à trente ans d’affrontements entre indépendantistes catholiques et unionistes protestants, reposent précisément sur l’absence de frontière entre le Nord, Nation du Royaume-Uni, et la République, au Sud.

En réactivant la perspective d’une frontière solide entre les deux, le Brexit bouleverse cet équilibre.

Comment les retournements successifs de Londres sur la question de la frontière irlandaise sont-ils perçus de part et d’autre de cette démarcation invisible ? En Irlande du Nord, la perspective du Brexit réveille-t-elle les traumatismes de la guerre ? Peut-on croire, désormais, à une prochaine réunification de l’ile d’émeraude ?  

Une discussion en compagnie de Fabrice Mourlon, professeur à l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, et d'Agnès Maillot - professeure à l’Université de Dublin (Dublin City University).

La frontière entre Irlande du Nord et République d'Irlande ne sera, dans tous les cas, pas matérialisée, comme le craignent certains. En revanche, l'établissement d'une frontière poserait de vraies questions sur la manière dont des produits transitent, non seulement entre l'Irlande du Nord et République d'Irlande, mais aussi entre le Royaume-Uni dans son entièreté et la République d'Irlande. Agnès Maillot 

Le clivage, en Irlande du Nord, entre unionistes et nationalistes, existe surtout dans certains quartiers touchés par la pauvreté et par des questions identitaires. Mais aujourd'hui, des forces politiques biconfessionnelles comme l'Alliance Party sont en train de prendre de l'importance, et occupent des responsabilités ministérielles. Elles représentent cette génération qui n'a pas connu le conflit inter-irlandais. Fabrice Mourlon

Seconde partie - le focus du jour 

L’Union europénne, échelle médiatrice fondamentale dans le processus de paix irlandais

Avec Giada Lagana, maîtresse de conférences en sciences politiques au Wales Governance Centre de l’Université de Cardiff.

Il n'y a rien de plus juste que de dire que l'Union européenne a été une arène fondamentale dans l'établissement d'un processus de paix et de réconciliation en Irlande du Nord. Mais son rôle était subtil dans ce processus, et cette subtilité était stratégique pour que les négociations avancent non seulement entre les communautés des deux parties mais aussi entre les gouvernements irlandais et britannique. Giada Lagana

23 mai 1998, Belfast, Irlande du Nord - John Hume (droite), leader du Social Democratic and Labour Party et architecte des accords de paix inter-Irlandais
23 mai 1998, Belfast, Irlande du Nord - John Hume (droite), leader du Social Democratic and Labour Party et architecte des accords de paix inter-Irlandais Crédits : Gerry Penny/EPA - Maxppp

Références sonores

- Témoignage de deux habitants d’un village frontalier, qui considèrent que le retour de contrôles à la frontière ne serait pas une bonne chose (France 24, 22 août 2019)

- Le 13 septembre 2020, la ministre irlandaise de la Justice Helen McEntee critiquait le revirement de position Boris Johnson au sujet du backstop (Sky news, 13 septembre 2020)

- Témoignages d’Irlandais protestants et catholiques après avoir appris la signature des accords du Vendredi saint d’avril 1998 (Archive INA, reportage de Mémona Hintermann, 10 avril 1998)

- John Hume s’exprime au Parlement européen après avoir reçu le prix Nobel de la paix en 1998 (The Independent, avril 1998)

Références musicales

- « Something in the sadness » de Four Tet (Label : Text records)

- « My happy place » de Divine Comedy (Label : Divine Comedy records)

Chroniques
11H53
5 min
Le Tour du monde des idées
Trump, un logiciel obsolète ?
Intervenants
  • Professeure à l’Université de Dublin (Dublin City University)
  • Professeur à l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle
  • Maîtresse de conférences en sciences politiques au Wales Governance Centre de l’Université de Cardiff
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......