LE DIRECT
Statue of Christ the Redeemer on the Corcovado pea
Épisode 4 :

De Bagdad à Beyrouth : le chiisme politique

57 min
À retrouver dans l'émission

Tournons-nous aujourd’hui vers le Moyen-Orient, et vers une forme d’islam politique assez peu étudiée, le chiisme politique. Quels liens les mouvements chiites du monde arabe entretiennent-ils avec l’Iran ? Sont-ils menacés par les mouvements de contestation à l’œuvre de Téhéran à Beyrouth ?

Des pèlerins chiites sont rassemblés devant le tombeau de l'Imam Hussein à Kerbala
Des pèlerins chiites sont rassemblés devant le tombeau de l'Imam Hussein à Kerbala Crédits : AWAD AWAD - AFP

De la nébuleuse des partis chiites irakiens au Hezbollah libanais, en passant par les mouvements d’opposition au Bahreïn, le chiisme politique est un acteur essentiel au Moyen-Orient. Né à Nadjaf en Irak dans les années 1950, il s’est par la suite développé en Iran, où il est parvenu au pouvoir. Pourtant, l’Etat des mollahs n’est pas forcément le modèle de ces formations politiques et d’ailleurs toutes ne reconnaissent pas la wilayat el-faqih, cette doctrine qui vise à donner le pouvoir au clergé chiite. Pour de nombreux mouvements confessionnels, l’objectif n’est pas tant de créer de nouvelles Républiques islamiques au Moyen-Orient que de défendre les intérêts des communautés chiites dans les pays concernés.

Mais en Irak, les récentes manifestations survenues opposant précisément une population chiite à un pouvoir chiite, ont bien montré les limites du modèle.

C'est le cas en Iran, où la contestation s’est durcie cet hiver contre le pouvoir religieux, et encore au Liban, où le Hezbollah n’est pas épargné par le mouvement actuel de protestation.

Alors le Chiisme politique serait-il en crise ? D’ailleurs existe-t-il un seul chiisme politique ou bien est-ce que différentes obédiences de cette branche de l’Islam cohabitent ? Et en quoi ce chiisme se distinguerait-il de l’islam politique sunnite ? Enfin, quels liens les mouvements chiites du monde arabe entretiennent-ils avec l’Iran ?

La spécificité de l’islam politique chiite est son obsession d’institutionnaliser le pouvoir politiques des clercs. Pour être réellement islamique, l’Etat doit être dirigé par un clerc. Robin Beaumont

Dire qu’on est pour la wilayat el-faqih c’est symboliquement dire qu’on soutient l’Iran mais les différents mouvements chiites en Irak sont avant tout des mouvements communautaires qui défendent les intérêts des chiites irakiens. Robin Beaumont

Il n’y a pas d’entité chiite transnationale, l’islam chiite est assez fragmenté. Laurence Louër

Après les années 90, le rapport à l’Iran a évolué et les mouvements chiites ont dû se réinventer vers une défense des intérêts chiites dans un pays donné. Laurence Louër

La relation à l’Iran et le nationalisme irakien, sont pour tous ces partis des ressources qu’ils mobilisent, tout le monde a besoin du parrainage iranien, mais a également besoin de mobiliser la référence nationale irakienne. Robin Beaumont

Une émission préparée par Margaux Leridon.

Extraits sonores

- Moqtada al-Sadr revendiquait en 2015 une politique de réappropriation de l’Irak (France 24, interview menée par Michel Kik, 15 juin 2015)

- Un partisan de Moqtada al-Sadr lors des manifestations en janvier dernier pour dénoncer la présence américaine (France 24, 26 janvier 2020)

- Mohammed Mahasin, fervent sadriste, explique la politique opportuniste de Moqtada al-Sadr (France 24, 26 janvier 2020)

- Ghassan Saber, manifestant irakien, dénonce la violence des pro-Moqtada al-Sadr (France 24, 26 janvier 2020)

- L’ayatollah Ali al Sistani en juin 2014 appelant dans un prêche à prendre les armes contre Daesh ainsi qu’un combattant chiite de Kerbala (Euronews, 13 juin 2014)

Extrait musicaux 

-« Choubi » d’Alya Marquardt (Label : Two Rivers Records)

-« Hatha Mou Ansaf Minek »  de la chanteuse anglo-irakienne Alya Marquardt & the Shamash Ensemble (Label : Two Rivers Records)

Chroniques

11H53
5 min

Le Tour du monde des idées

Le roman du siège de Budapest : Libération de Sandor Marai
Intervenants
  • Chercheur à Noria, doctorant en études politiques à l’EHESS, doctorant associé à l’Institut français du proche orient (IFPO)
  • Chercheuse à Sciences Po, CERI, spécialiste des monarchies du Golfe, rédactrice en chef de la revue Critique Internationale, publie “Sunnites et Chiites – Histoire politique d’une discorde,” (Seuil, 2017)
  • Chercheure post-doc au CHERPA, à l'IEP d'Aix en Provence
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......