LE DIRECT
Manifestation de femmes sur la place de la République, pour dire non aux inégalités à 16H34 ! le 7 novembre 2016, Paris, France.
Épisode 3 :

Travail : la maternité, éternel obstacle ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Quelles répercussions la maternité a-t-elle sur la carrière, le salaire et même l’ambition professionnelle des femmes ? Les politiques publiques mises en place sont-elles suffisantes et efficaces ? Quels obstacles limitent encore la réduction des inégalités professionelles?

Père et ses enfants qui traversent la rue
Père et ses enfants qui traversent la rue Crédits : Robert Alexander - Getty

Si les Européennes sont plus nombreuses sur le marché du travail, la maternité reste un frein à leur carrière et constitue une source d’inégalités entre les hommes et les femmes avec des taux d’emplois qui ne cessent de baisser à mesure que le nombre d’enfants augmente. Pour que fonder une famille ne soit pas synonyme de sacrifice pour les femmes, l’Union Européenne tente, depuis une trentaine d’années, de promouvoir l’égalité professionnelle et d’inciter les pays à mettre en œuvre des politiques publiques. De la démocratisation des modes de garde aux congés parentaux, les mesures proposées permettent, en théorie, de mieux répartir les tâches domestiques, mais se heurtent parfois au manque de volontarisme politique et à la barrière des normes sociales.

Alors quelles répercussions la maternité a-t-elle sur la carrière, le salaire et même l’ambition professionnelle des femmes ? Les politiques publiques mises en place sont-elles suffisantes et efficaces ? Quels obstacles institutionnels et culturels limitent encore la réduction des inégalités professionnelles ? Pourquoi les bonnes intentions provenant de l’UE ne parviennent-elles pas toujours à se transformer dans les politiques des différents états-membres ?

Même si elles continuent à s'impliquer dans l'entreprise, par le simple fait d'être mères, pèse sur les femmes le soupçon d'être moins investie dans leur carrière. Hélène Périvier

Le soupçon de maternité explique en partie les écarts de salaire, à cela s'ajoute le temps partiel, le fameux plafond de verre... Mathilde Guergoat-Larivière

La hausse du temps partiel dans les années 90 pour lutter contre le chômage a eu un impact sur les femmes, on ne peut pas construire d'égalité salariale sur cette base là. Hélène Périvier

"Si on veut combattre les inégalités femmes-hommes sur le marché du travail, c’est les 25% d’écart salarial qu’il faut réduire, et pas seulement les 9% « inexpliqués »" Mathilde Guergoat-Larivière

Plus aucune discrimination n'est tolérée à l'embauche au Japon mais les décalages entre le cadre légal et les pratiques au sein de l'entreprise posent problème. Isabelle Konuma

40% des femmes arrêtent de travailler au Japon après l'arrivée de leur premier enfant, si elles reprennent une activité ce sera trop souvent un travail moins qualifié. Isabelle Konuma

Une émission préparée par Hélaine Lefrançois.

Extraits sonores

- La ministre des affaires sociales suédoise explique que le taux d’emploi des femmes est élevé et donc c’est un bénéfice pour l’Etat car impôts en plus et taux de natalité élevé car les gens se sentent soutenu pour fonder une famille  / Reportage BFMTV en Suède , 4 janv. 2015

- Reportage en Norvège , Journal de 20h de France 2, 31.03.2019

- Maria Pazos, de l'Association internationale pour l'égalité Homme-Femme/ Reportage en Espagne, Journal de 20h de TF1, du 04.10.2018 

- Emmanuel Macron contre le congé paternité obligatoire au Parlement européen , Public Sénat, vidéo du 23 mai 2018

- Shinjiro Koizumi, Ministre de l’Environnement du Japon /RTBF, journal du 20.01.2020

Extrait musical

- Dolly Parton « 9 to 5 »  (1980)

Chroniques

11H53
5 min

Le Tour du monde des idées

L'odieux chantage d'Erdogan envers l'Europe
Intervenants
  • économiste à l’OFCE Sciences Po, directrice du programme PRESAGE Programme de Recherche et d’Enseignement des Savoirs sur le Genre
  • Maîtresse de conférences en sciences économiques au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)
  • Professeure de droit japonais à l'INALCO (Institut national des langues et civilisations orientales), chercheure à l'IFRAE (Institut français de recherche sur l'Asie de l'Est). Spécialiste du droit de la famille, politiques de la reproduction au Japon
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......