LE DIRECT
Illustration du virus avec un globe au premier plan
Épisode 2 :

Chine: victoire revendiquée, hégémonie contestée

58 min
À retrouver dans l'émission

Tournons-nous aujourd’hui vers le pays d’où tout est parti: la Chine. La perspective d’une hégémonie chinoise est-elle réaliste ? Le modèle économique et politique du pays est-il suffisamment résilient pour traverser sans heurt la période difficile qui s’annonce ?

Le président Xi Jinping et le secrétaire général de l'OMS Tedros Adhanom à Pékin le 28 janvier dernier
Le président Xi Jinping et le secrétaire général de l'OMS Tedros Adhanom à Pékin le 28 janvier dernier Crédits : NAOHIKO HATTA / AFP - AFP

Dans Le Problème à trois corps, un roman de science-fiction de l’écrivain chinois Liu Cixin, « la Chine crée une menace existentielle pour l’humanité puis la résout », rappelle l’historien britannique Niall Ferguson dans un récent article du Sunday Times. Une intrigue qui évoque furieusement la situation actuelle, où l’on voit Pékin, accusé d’être à l’origine de la pandémie de covid-19, se présenter en sauveur du monde, à travers notamment sa « diplomatie du masque ».  Sur le plan international, jamais la Chine communiste n’a aussi frontalement assumé ses ambitions de puissance. Quarante ans après la politique du « profil bas » édictée par Deng Xiaoping, et alors que le président Xi Jinping assurait encore, il y a à peine plus d’un an, que son pays « ne rechercherait jamais l’hégémonie », une nouvelle génération de diplomates émerge. Des organisations internationales aux chancelleries étrangères, ces « loups-combattants », comme on les surnomme, portent un discours offensif de promotion du modèle chinois. Mais alors que le pays continue d’étendre sa sphère d’influence, notamment via son projet « One Belt, One Road », les conséquences du confinement pourraient lourdement peser sur son économie. Si la contraction du commerce mondial empêche la Chine de se remettre rapidement de l’arrêt brutal de son activité en début d’année, des millions de Chinois risquent de sombrer dans la pauvreté. Des circonstances qui pourraient fragiliser le pouvoir - même si le parti communiste reste pour l’heure omniprésent et tout-puissant. 

Au-delà de la communication offensive de Pékin, la perspective d’une hégémonie chinoise est-elle réaliste ? Le modèle économique et politique du pays est-il suffisamment résilient pour traverser sans heurt la période difficile qui s’annonce ? Avant d’envisager la domination du monde par la Chine, n’est-ce pas la banalisation planétaire, à la faveur de la pandémie, de certains aspects de son système, notamment en matière de surveillance, qui devrait nous préoccuper ?

Il y a un agacement des européens sur la question des masques et sur la communication diplomatique chinoise agressive qui n’hésite pas souligner les faiblesses européennes Alice Ekman

La Chine a marqué des points dans la réactivité : elle a rapidement apporté son aide à l’Italie là ou l’Europe était absente. Même si  les dons français et allemands à l'Italie furent plus important que les dons chinois Antoine Bondaz

D’assistance médicale, la Chine passe à de l’assistance technologique et pourrait passer vers de l’assistance économique et financière selon les besoins de chacun, en Afrique, en Asie et au Moyen Orient  Alice Ekman

La thèse de l’origine du virus est compliquée, aucun élément ne permet d’indiquer qu’il y aurait eu une fuite de coronavirus du laboratoire P4 de Wuhan. Cette thèse est utilisée à des fins politiques Antoine Bondaz

L'instrumentalisation du nationalisme chinois avec la mise en scène du parti qui aurait parfaitement géré la crise et le discrédit des pays étrangers, risque de multiplier les incidents notamment militaires entre la Chine et les États-Unis. Comment les deux pays pourraient gérer l’escalade alors que les nationalismes ont été des deux côtés alimentés? Antoine Bondaz

La Chine reste derrière les États-Unis sur le plan matériel et a encore de grands problèmes pour créer des coalitions internationales, elle a du mal a mobiliser un soutien sur le plan multilatéral, ce qu’arrivent à faire les États-Unis même sous la présidence de Trump. Antoine Bondaz

Les élections de septembre à Hong Kong auront elles lieu? Pékin a très peur de voir son camp perdre la majorité des sièges au Parlement et du projet de loi de sécurité nationale, qui lorsqu’il sera discuté pourrait remettre le feu aux poudres. En fonction des résultats des élections Pékin adaptera sa stratégie Jean Pierre Cabestan

Sur un tout autre sujet, Alice Ekman a réalisé un film, Mathilde et Rosette, en partenariat avec France Culture. Vous pouvez le retrouver ici

Extraits sonores

- Un responsable d'atelier de confection de masques à Shanghai s'exprimait en avril dernier sur la pénurie de masques en Europe (France 24, 07 avril 2020)

- Extrait d'une interview de Lu Shaye, ambassadeur de Chine en France à la fin mars (BFM TV, 31 mars 2020)

- Le 06 mai dernier, une passe d'armes entre les Américains et les Chinois s'est déroulée à propos de l'origine du virus. On entend successivement Mike Pompeo puis une responsable chinoise du Ministère des Affaires étrangères (France 24, 06 mai 2020)

- En décembre 2018, le président Xi Jinping affirmait haut et fort que la Chine ne recherchait aucunement l'hégémonie (Ne China TV, 18 décembre 2018)

- Une réfugiée ouïgour exilée en Turquie relatait les souffrances qu'elle avait subie dans ce documentaire diffusé sur Arte (Extrait de "Chine : Ouïgours, un peuple en danger", un documentaire d'Antoine Védeilhé et Angélique Forget diffusé sur Arte le 15 mai 2019)

Extraits musicaux 

- « Photon » de Pantha du Prince & The Bell laboratory (label : Rough Trade)

- « Believe Love Will Triumph », le nouvel hymne chinois sorti en février 2020 pour lutter contre le coronavirus. Entr’autres interprètes, il y a Jackie Chan, Wang Leehom, Xia Zhan et Tong Liya

Une émission préparée par Margaux Leridon.

Bibliographie

Intervenants
  • Analyste responsable de la Chine et de l’Asie à l’Institut des études de sécurité de l’Union Européenne
  • Directeur du programme Corée à la Fondation pour la recherche stratégique et enseignant à Sciences Po
  • Directeur de recherche au CNRS, professeur de sciences politiques à l’Université baptiste de Hong Kong.
  • Enseignante à l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco) ; présidente de l'Institut ouïghour d’Europe
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......