LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Photographie prise par l’Agence Spatiale Russe Roscosmos le 29 juillet 2021, du module russe Nauka (science) approchant la station spatiale internationale (ISS)

La guerre spatiale aura-t-elle lieu ?

57 min
À retrouver dans l'émission

Après une première étape au Mexique, où des émigrés aux Etats-Unis sont renvoyés en terres natales mais inconnues, direction l'espace, où les tensions internationales prennent l'allure d'une guerre des étoiles.

Photographie prise par l’Agence Spatiale Russe Roscosmos le 29 juillet 2021, du module russe Nauka (science) approchant la station spatiale internationale (ISS)
Photographie prise par l’Agence Spatiale Russe Roscosmos le 29 juillet 2021, du module russe Nauka (science) approchant la station spatiale internationale (ISS) Crédits : Oleg NOVITSKY / Russian Space Agency Roscosmos - AFP

Première partie - Retour du Mexique 

Vue aérienne d’un camp improvisé de migrants et demandeurs d’asile à Tijuana, au Mexique, le 9 mai 2021.
Vue aérienne d’un camp improvisé de migrants et demandeurs d’asile à Tijuana, au Mexique, le 9 mai 2021. Crédits : Guillermo Arias - AFP

A la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, à Tijuana, se retrouvent tous les expulsés, reconduits dans leur pays d’origine par l’administration de l’immigration américaine. La plupart sont des migrants mexicains expulsés quelques temps après avoir traversé la frontière. Mais parmis eux, se trouvent aussi des personnes qui ont émigré aux Etats-Unis enfants, qui ont grandi sur le sol américain, y ont construit leur vie et leur famille. A 35, 50 ans ou même plus, les voilà rattrapés par l’administration, qui les déracine et les renvoie vers un pays qu’ils ne connaissent même pas, mais dont ils ont la nationalité. 

Les personnages qu’on a suivi ont pour certains perdu leur statut légal sous la présidence d’Obama, voire de Clinton. C'est une politique [migratoire] qui est difficile depuis longtemps. Alex Gohari

Avec Alex Gohari, journaliste indépendant, lauréat du Prix Albert Londres catégorie audiovisuelle pour On the line, les expulsés de l’Amérique, Brother films, 2020. 

Seconde partie - Table ronde d'actualité internationale

La guerre spatiale aura-t-elle lieu ? 

Cette semaine, la Russie a reconnu avoir réalisé un tir de missile destiné à détruire un vieux satellite en orbite depuis les années 1980, provoquant l’indignation générale. La diplomatie américaine y a notamment vu une opération « dangereuse et irresponsable ».

Si la France a également condamné cette opération, elle avait elle-même quelques jours plus tôt envoyé un satellite de communication militaire. De son côté la Chine, avait procédé il y a quelques semaines à un test de missile hypersonique, destiné à atteindre l’espace, se placer en orbite avant de fondre sur sa cible. 

Assiste-t-on à une accélération de la militarisation de l’espace ? La guerre est-elle en train de se préparer à l’aventure spatiale ? Quels sont les efforts destinés à réguler un territoire de conflictualité en devenir ?

Dans les années 1980, du temps de Reagan, on parlait de la guerre des étoiles, SDI (Initiative de Défense Stratégique), et l’obsession était de savoir si on allait mettre des armes nucléaires en orbite. Maintenant, on est passés à une ère du numérique, et ce qui fait peur, ce sont les cyber attacks. Dominique Leglu

Aujourd’hui, les satellites sont beaucoup plus proches du terrain, utilisés dans les conflits de manière plus conventionnelle que non-conventionnelle (…). D’une certaine façon, ils peuvent être considérés comme faisant partie de systèmes d’armes conventionnels et donc comme des cibles militaires légitimes, beaucoup plus qu’auparavant. Paul Wohrer

Florian Delorme reçoit Dominique Leglu, directrice éditoriale de Sciences et Avenir et de La Recherche, ancienne rédactrice en chef de Ciel et espace et Paul Wohrer, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique, spécialiste des enjeux de sécurité et de hautes technologies spatiales.

Le dessin du jour

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Références sonores

  • Extrait du documentaire « On the Line. Les expulsés de l’Amérique » d’Alex Gohari et Léo Mattei (2021)
  • Extrait de la conférence de presse de Ned Price, porte-parole du Département d’Etat américain suite au tir de missile antisatellite russe
  • Réaction de Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères russe suite aux accusations américaines (France 24 RT, 16 novembre 2021)

Références musicales

  • Musique extraite du documentaire « On the Line » d’Alex Gohari et Léo Mattei (2021)
  • « Spaceman No More » de Darren Hayman (Label : Hefnet)
Intervenants
  • Journaliste indépendant, lauréat du Prix Albert Londres catégorie audiovisuelle pour On the line, les expulsés de l’Amérique, Brother films, 2020.
  • Directrice éditoriale de Sciences et Avenir et de La Recherche, ancienne rédactrice en chef de Ciel et espace
  • Chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique, spécialiste des enjeux de sécurité et de hautes technologies spatiales
  • correspondant diplomatique du Monde
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......