LE DIRECT
Painted Map of Europe
Épisode 3 :

De Vilnius à Tallinn : contenir la Russie

58 min
À retrouver dans l'émission

Si la crainte d’un conflit armé est atténuée entre la Russie et les pays baltes, la Russie tente de déstabiliser par d’autres moyens ces pays, qui, eux, essayent de s'en éloigner toujours un peu plus. Alors, les relations entre la Russie et les pays baltes sont-elles vouées à rester glaciales ?

Un garde-frontière le long de la délimitation entre la Lituanie et la Russie, près de la localité de Pasiene (Lettonie)
Un garde-frontière le long de la délimitation entre la Lituanie et la Russie, près de la localité de Pasiene (Lettonie) Crédits : Wojtek Radwanski - Corbis

Le 23 août 1989, un demi-siècle après le Pacte germano-soviétique entérinant entre autre l’annexion des pays baltes, plusieurs centaines de milliers d’Estoniens, de Lettons et de Lituaniens formaient une immense chaîne humaine de 600 kilomètres de long, entre Tallinn et Vilnius, pour demander leur indépendance vis-à-vis de l’Union soviétique.

Et deux ans après cette « voie balte », les trois républiques de l’Est de la Mer Baltique retrouvaient leur indépendance.

Pourtant, trente ans plus tard, les relations avec Moscou restent tendues et l’adhésion l’OTAN et à l’Union européenne n’ont pas permis de rassurer complètement.

Alors comment comprendre la persistance de ce sentiment de rejet et de peur de la Russie voisine ? 

D’ailleurs quels sont les efforts déployés pour assurer la sécurité de ce flanc nord de l’Europe ? 

Comment la Russie affirme-t-elle son influence dans cette zone où les communautés russophones restent importantes ? Comment s’illustre-t-elle ? 

Et puis comment le souvenir de l’occupation soviétique continue-t-il de jouer sur l’imaginaire collectif ?  Quelles sont les politiques mémorielles sur cette période ? 

Extraits sonores : 

- Ulids Grebezs, garde-frontière letton, explique l’utilité du nouvel ouvrage de séparation entre la Lettonie et la Russie inauguré en avril dernier (Arte, reportage d’Antoine Mouteau, 19 août 2019)

- Le ministre lituanien de la Défense Juozas Olekas se réjouit de la présence de l’OTAN sur son sol afin de contrer une éventuelle agression du voisin russe (Euronews, 08 juillet 2016)

- La présidente estonienne, Kersti Kaljulaid résume bien l’attitude des pays baltes à l’égard de la Russie via la protection de l’OTAN (France 24, 29 octobre 2018)

- Alexander Roblinov, vice-président de l’enclave de Kaliningrad, minimise la présence militaire dans cette région (RTBF, 24 juin 2018)

- Vladimir Petrov de l’Union des citoyens russes d’Estonie explique en quoi il est à la fois russe et estonien  Yana Toom, eurodéputé estonienne du Parti du centre (majorité) et elle-même issue de la minorité russophone explique au micro de France 24 ce que représente le passeport gris pour la minorité russophone (France 24, 29 octobre 2018)

- Il y a un an en février 2019, le président du Belarus, Alexandre Lukachenko, déclarait à l’issue de 3 jours d’entretien avec Vladimir Poutine être prêt à s’unir à la Russie (15 février 2019)

- Reportage relatant la gigantesque chaîne humaine de 600 km traversant les trois pays baltes le 23 août 1989 (Archive INA, reportage de Francine Raymond, FR3, 23 août 1989) 

- Extrait d’une chanson célébrant la grande chaîne humaine du 23 août 1989 

Extraits musicaux : 

-      « Je suis russe et j’aime l’Estonie » du rappeur estonien Evgeny Lyapin originaire de la ville frontière de Narva. 

-      « Equal » de Sraunus (label : Greyscale)

Une émission préparée par Hélaine Lefrancois. 

Intervenants
  • agrégé de Géographie, maitre de conférences à Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, au sein de l’institut d’Etudes culturelles et internationales, spécialiste de l’espace baltique.
  • Géographe, ancien ambassadeur de France, titulaire de la chaire de géopolitique appliquée au Collège d’études mondiales de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme (FMHS).
  • géographe, professeur à l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO) et membre du conseil scientifique de l’Observatoire franco-russe.
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......