LE DIRECT
Refugees Running On Border Against Sky - Photos
Épisode 1 :

La forteresse Trump ou le pari du mur

58 min
À retrouver dans l'émission

Plus que sur le mur promis pendant sa campagne, Donald Trump semble fonder sa politique migratoire sur une pression commerciale sur ses voisins du sud, remettant en cause les échanges économiques mais aussi culturels avec le Mexique. Ce mur ne serait-il donc que symbolique ?

Border Wall CALEXICO, CA - AUGUST 23: Construction begins along the U.S. border with Mexico where the new border wall will replace old fencing on August 23, 2019 in Calexico, CA.
Border Wall CALEXICO, CA - AUGUST 23: Construction begins along the U.S. border with Mexico where the new border wall will replace old fencing on August 23, 2019 in Calexico, CA. Crédits : Carolyn Van Houten - Getty

Alors que l’administration américaine le menaçait de taxes douanières et de guerre commerciale, le Mexique d’Andres Lopez Obrador a finalement concédé de freiner les flux migratoires.

Après avoir accepté un accord imposé par Washington, Mexico a considérablement réduit les flux migratoires et accru les expulsions. En effet,  plus de 100 000 ressortissants centre-américains ont été expulsés du Mexique vers le Guatemala dans les huit premiers mois de l’année, soit une hausse de 63% par rapport à l’année précédente selon les chiffres du Guatemala. 

Par ailleurs, cet été le Guatemala a conclu un accord de droit d’asile avec Washington, faisant de son territoire un « pays sûr » auprès duquel les demandeurs d’asiles ont l’obligation d’effectuer les premières démarches. Le Salvador et le Honduras ont suivi la voie depuis. 

Et c’est ainsi que, alors qu’il rencontrait les plus grandes difficultés à obtenir les financements pour le mur à la frontière mexicaine, Donald Trump mise désormais sur ses voisins pour externaliser sa politique migratoire. 

Alors le locataire de la Maison Blanche a-t-il oublié ses ambitions de poursuivre la construction de cette frontière de fer et de béton ? Ce mur n’était-il qu’un symbole destiné à montrer à son électorat son volontarisme en matière de lutte contre l’immigration ? Le retour de la campagne est-il susceptible d’accélérer les efforts dans le domaine ?

D'autre part, qu’en est-il de la situation des migrants sur le terrain ? Comment s’adaptent-ils à cette nouvelle donne ?  Quelles conséquences sur les parcours migratoires des hommes, des femmes et des enfants qui cherchent à gagner les Etats-Unis ? 

On se souvient de cette terrible photo des cadavres encore enlacés d’un père et de sa petite fille de 2 ans, Oscar et Valeria Alberto, originaires du Salvador, morts noyés dans les eaux tumultueuses du Rio Bravo en juin dernier alors qu'ils cherchaient à passer aux Etats-Unis.  

Ce destin tragique annonce-t-il d’autres drames pour nombre de candidats à l’exil qui, quelques soient les politiques migratoires des Etats, iront au bout de leur vie avec l’espoir de l’embellir un peu ? 

Faut-il se préparer à une crise migratoire de grande ampleur en Amérique centrale ? 

Le président élu du Mexique avait des intentions beaucoup plus humanitaires et humaines pour les migrants, mais la pression de Trump est énorme.  James Cohen 

Trump est en train d’ériger des bouts de mur dans une zone écologique. James Cohen 

Obama détenait et expulsait  énormément de migrants sans papiers à travers les polices locales. Il y avait un système qui permettait d’expulser en très grande quantité à ce moment-là. Dolores Paris 

Pour les gens de Washington, la frontière est plus une idée qu’une réalité. Dolores Paris.

Les conditions qui poussent les gens à partir se maintiennent au Honduras. On a beaucoup parlé des caravanes de migrants, mais malgré les discours c’est un flux continu et silencieux qui ne va pas s’arrêter.Hélène Roux 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Extraits sonores : 

- Le président mexicain Obrador critique les mesures coercitives en matière de taxes douanières de Donald Trump début juin dernier (Euronews, 01 juin 2019)

- Trump montrant l’accord mexico-américain à propos de l’immigration  (CNBC, 11 juin 2019)

- Le 7 juin, Washington et Mexico ont conclu un accord pour freiner l'afflux de clandestins vers les Etats-Unis. On entend ici Marcelo Ebrard, ministre des affaires étrangère mexicain (RTBF, 08 juin 2019)

-  Ambiance relative aux tensions devant le service des migrations à Tapachula au Mexique le 21 août dernier (France 24, 21 août 2019

-Extrait du reportage « Mexique, si près du but » de Daniel Andreas Sager dans lequel on entend des migrants qui tentent de passer la frontière avec les Etats-Unis du côté de Tijuana (Arte reportage, 2019)

- Ambiance passage frontière Mexique-Etats-Unis à Roma au Texas (CGTN, 1er avril 2019)

- Paroles de migrants honduriens (France 24, 20 octobre 2018 et  23 octobre 2018)

Extraits musicaux 

-      « Babbelas » du groupe mexicain Arutani (label : Akumandra)

-      Musique de fin : « Flores y tamales » du groupe Calexico (label : City Slang)

Une émission préparée par Bertille Bourdon. 

Intervenants
  • Chercheuse au Colef (Colegio de la Frontera Norte) à Tijuana
  • spécialiste des questions migratoires aux Etats-Unis, professeur à l'Institut du monde anglophone de l'université Sorbonne Nouvelle-Paris 3
  • chercheure associée à l’Université Paris 1 et journaliste.
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......