LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Carla Del Ponte, membre de la commission d'enquête sur la Syrie de l'ONU, a annoncé sa démission le 6 août 2017.
Épisode 3 :

Syrie, RDC, Colombie : réinventer la justice pénale internationale

58 min
À retrouver dans l'émission

Le 6 août dernier, Carla Del Ponte, membre de la commission d'enquête sur la Syrie, a annoncé sa démission. La magistrate souhaitait l'ouverture d'un tribunal destiné à juger les crimes de guerre commis en Syrie, sans résultat. La CPI est-elle vouée à l'inaction ? A-t-elle encore un rôle à jouer ?

Carla Del Ponte, membre de la commission d'enquête sur la Syrie de l'ONU, a annoncé sa démission le 6 août 2017.
Carla Del Ponte, membre de la commission d'enquête sur la Syrie de l'ONU, a annoncé sa démission le 6 août 2017. Crédits : FABRICE COFFRINI - AFP

La lutte contre l’impunité des crimes en Syrie a connu un sérieux revers cet été avec la démission fracassante de Carla del Ponte. L’ancienne procureure du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie a quitté la commission d’enquête de l’ONU sur la Syrie en dénonçant vertement l’inaction du Conseil de sécurité, accusé de « ne pas vouloir la justice ». Un coup d’éclat qui illustre, une fois de plus, les difficultés de la justice pénale internationale de plus en plus critiquée pour son extrême lenteur et pour son impuissance.

L’année dernière, plusieurs pays africains ont même annoncé leur retrait de la Cour pénale internationale en estimant qu’il s’agissait d’une institution dirigée contre les Africains.

Alors, 16 ans après sa création, peut-on et doit-on réformer la CPI ? Et comment ? Depuis les modalités de saisine jusqu’aux procédures dans lesquelles d’aucuns verraient bien l’introduction de davantage de droit romano-germanique ?

A l’heure où l’ONU affirme que le régime syrien est bel et bien responsable de l’attaque au gaz sarin de Khan Cheikhoun en avril dernier, Bachar el-Assad sera-t-il un jour jugé pour ses crimes ? Et quelles sont les autres attributions de la justice pénale internationale qui semble faire ses preuves sur des terrains moins connus comme en Colombie ou en République démocratique du Congo ?

Une émission préparée par Tiphaine de Rocquigny.

Chroniques
11H53
5 min
Le Tour du monde des idées
Les démocrates se sont fourvoyés du côté des politiques de l'identité
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......