LE DIRECT
Enregistrer dans Tableau Vide Salle Assembly siège du Parlement européen à Bruxelles
Épisode 4 :

ONU : l’assemblée des nations a-t-elle une voix ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Les Nations unies ont offert depuis 1945 un espace de dialogue fécond aux différents pays du monde. Dans un système multipolaire qui n'a plus rien à voir avec le contexte de sa création, l'ONU peut-elle encore jouer son rôle au service des Nations ? Quelle place pour les ONG et la société civile ?

US - UN - GENERAL - ASSEMBLY - VOTES - ON - RESOLUTION - CONDEMNING - US - ON - JERU
US - UN - GENERAL - ASSEMBLY - VOTES - ON - RESOLUTION - CONDEMNING - US - ON - JERU Crédits : SPENCER PLATT - AFP

La 74ème Assemblée générale des Nations unies s’est ouverte à New-York. Comme chaque année, les chefs d’Etats, ministres et autres diplomates vont faire le déplacement pour discuter des grands enjeux diplomatiques du moment. 

Ils sont attendus de pied ferme par des centaines de manifestants qui se retrouvent à l’occasion du premier sommet de la jeunesse sur le climat. Cette mobilisation citoyenne révèle deux choses : d’abord le fait que le climat est devenu un enjeu diplomatique de premier plan,  mais aussi que la société civile compte peser davantage sur ce « Parlement du monde » que sont les Nations unies. 

De la promotion des droits de l’Homme après la Seconde Guerre mondiale à la lutte pour le climat aujourd’hui, en passant par la décolonisation, le maintien de la paix ou encore le développement économique, les Nations unies ont offert depuis 1945 un espace de dialogue. 

Mais bientôt trois quarts de siècle après sa création, celle qui reste, à l’heure actuelle, l’organisation la plus proche d’un « parlement du monde » , comme l’avait déclaré Ban Ki Moon à l’occasion du 70ème anniversaire de l'institution, fait l’objet de nombreuses critiques. 

Alors que certains lui reprochent la lourdeur de son Assemblée générale à 193, d’autres s’en prennent au déficit démocratique de son Conseil de sécurité à cinq membres permanents. Et si la nécessité de réformer celui-ci fait consensus, la direction à prendre pour ce faire est l’objet de controverses depuis plusieurs décennies. 

Temple du multilatéralisme, l’ONU est aussi décriée par ceux qui voudraient voir les citoyens davantage représentés, militant même pour la création d’une Assemblée parlementaire issue de la société civile. 

Dans un système multipolaire qui n’a plus rien à voir avec le contexte de sa création, l’ONU peut-elle encore jouer son rôle au service du concert des Nations ?  Et d’ailleurs, comment fonctionne l’ONU ? Quelles peuvent être la place des ONG et de la société civile pour contrebalancer le pouvoir exclusif des Etats ?

Chercher l’approfondissement du dialogue international a-t-il encore un sens à l’heure où dans de nombreux pays, la tendance des peuples semble aller au repli ? 

L’influence qu’exerce le jugement moral des nations représentées ici confère à l’assemblée un pouvoir réel. Aucun pays ne s’expose à la légère à sa condamnation avec tout ce que cela implique. John Foster Dulles, secrétaire d'Etat américain en 1955

Il n’y a pas de petit pays à l’Assemblée Générale des Nations unies, c’est ce qui fait sa légitimité.  Guillaume Devin 

La culture de l’ONU est la culture du secret. Mais on peut espérer que des groupes non gouvernementaux plus agressifs obligent l’administration à se remettre en cause.  Guillaume Devin 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le problème de ces organisations internationales est de trouver un juste équilibre entre légitimité et efficacité.  Bernard Miyet 

Le dernier mot est toujours celui des grands Etats au Conseil de sécurité. Bernard Miyet

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour les petits pays, l’Assemblée générale est une tribune. Chloé Maurel 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Bibliographie : 

- Chloé Maurel (2017) Une brève histoire de l'ONU : Au fil de ses dirigeants, Editions du croquant 

- Guillaume Devin, Marie-Claude Smouts (2011) Les organisations internationales, Armand Collin, Collection U 

Extraits sonores : 

- Un jeune manifestant new-yorkais explique en quoi leur action pour le climat se substitue à celle des politiques (AFP, 17 septembre 2019)

- Greta Thunberg en visite au siège des Nations unies à New York en prévision du sommet du 23 septembre  et une jeune activiste, Julie Kapuvari (RTBF, 30 août 2019) 

- Extrait des discours de Donald Trump et Emmanuel Macron lors de l’ouverture de la 73e session de l’ONU (Le Monde, 26 septembre 2018)

- Extrait d’une conférence de presse de Dag Hammarskjöld en visite à Pékin (UN Web TV, 30 décembre 1954)

- Extrait du discours de Thomas Sankara à l’ONU le 04 octobre 1984

- Extrait du discours de Fidel Castro à l’ONU le 03 octobre 1960

Extraits musicaux : 

-« Oscar see through red eye » de Boards of Canada (label : Warp)

- « A piece of ground » de Myriam Makeba (label : Reprise)

Une émission préparée par Margaux Leridon et Rosalie Suc. 

Chroniques

11H53
5 min

Le Tour du monde des idées

Le référendum, la pire et la meilleure des choses
Intervenants
  • professeur des universités en sciences politiques à Sciences Po Paris, chercheur au CERI
  • ancien secrétaire général adjoint aux opérations de la paix 1997-2000, actuel président de l’AFNU (Association Française des Nations Unies).
  • historienne spécialiste de l’ONU.
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......